La course à pied Les blogs courseapied.net : tortues

Le blog de tortues

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2009-11-10 08:53:37 : Nice Cannes

Marathon Nice Cannes

Il y a NY, marathon des plus prestigieux paraît-il (sais pas, pas encore fait) et une semaine après NC, soit Nice-Cannes.
Me voilà fine prête pour mon 13ème (marathon –en comptant les marathons de montagne).
Petit feed back : programme d’entraînement très spécifique commencé il y a 8 semaines et un suivi régulier et scrupuleux du plan personnalisé par un coach merveilleux (moins de 4h00 à 71 ans, c’est dire si son expérience a fait ses preuves et ses conseils précieux, ah oui précision, c’est mon parrain et mon tonton ) ; sans revenir sur mes changements dans ma vie et la reprise de la vie estudiantine, il est vrai que j’ai consacré ces 8 semaines à la course à pied (actuellement je ne donne plus de cours de fitness : est-ce un plus, est-ce un moins, je ne saurais le dire, mais c’est ma situation du moment).
J-7 : à une semaine, réapparition d’une vielle compagne de route : ma douleur hanche droite et pyramidal, chouette : je l’avais oubliée celle-là, quelle idée de venir se pointer…grrrrr je la ressens lors de mes deux entraînements soft de la dernière semaine et elle est revigorée d’autant plus par le massage de vendredi. Cela me fait soucis. J-1 : j’ai mal en marchant…. l’angoisse monte (en plus je ne suis pas dans une période de grande confiance en moi, mais bon….).
J-1 donc : début du contre la montre qui aura duré 42heures.
Train, avion, arrivée à Nice, repas de midi à 14h30 ( ) pas réussi à voir Flodm (pas faute d’avoir fait chauffer les portables, ce n’est que partie remise, heureusement que Madie pense déjà au joli mois de mai pour une rencontre tortues ), dossard, village marathon, qq courses car pas de petit déj’ prévu assez tôt à l’hôtel) 45minutes de calme à l’hôtel, et redépart pour manger le soir (30 minutes pour trouver le resto qui avait changé de nom ), petit dodo et Jour J :
Lever 5h00 (départ de la course à 8h00, ils sont matinaux ces Français ), petit déj’ (improvisé par nos soins), à 6h00, on profite tout de même d’un café, direction départ, déposer les sacs qui seront transportés à l’arrivée, file d’attente pour les WC (bref, la routine d’avant course…), 7h50 je rejoins le SAS des 3h30, ouf (suis contente d’y être arrivée).
La tension monte, je règle la montre, discute avec qq futurs compagnons de route, les minutes passent vite et hop, nous voilà partis pour 42.195km. Beaucoup d’émotion au départ sur la promenade des Anglais. J’avais fait le semi à Nice il y a 4 ans, je repense à qq souvenirs dans cette ville….
Je suis dans le milieu du bloc et le meneur d’allure file à vive allure, mais je décide de partir calme (hum, hum, hum cela ne me ressemble pas). Au bout d’un kil, je m’impatiente, ça bouchonne un peu, je passe sur les côtés et je ne suis pas à mon rythme, alors je prends mon rythme de croisière et au bout de 2 kil, je me mets à dépasser des gens. Je me rapproche du ballon, mais j’attendrai 3 ou 4 kilomètres pour le dépasser (faut dire qu’il est rapide et qu’il tourne plutôt en 4’45 au kil (en tout cas au début, après je ne sais pas car je ne l’ai pas revu ). Pour ma part, je fais des pointes à 4’28, 4’36…. (je me dis que c’est un peu rapide, faut dire que c’est roulant au début). Tout se passe à merveille : les 10 premiers kil sont avalés à la louche (je n’ai même regardé le chrono, le premier point de repère, c’est 1h02 au 13ème kil). Au bout de 45 minutes, je commence à prendre qq sucres de raisin, car je commence déjà à avoir mal à la tête, j’avais pris avec moi une bouteille d’eau qui m’a tenu 15kil, donc pas de stress aux ravitos. La douleur se fait discrète, mais je sais qu’elle va arriver bientôt, à peu près vers le semi… Je ne me sens pas trop faiblir (parfois c’est là que ça coince déjà…) ; je passe le cap des 21.1 en 1h39 (je me dis que c’est correct- deux minutes de plus que le semi de Lausanne deux semaines avant (bon avec les piolets, car c’est une course qui monte – non je rigole, c’est un petit clin d’œil à un post sur le marathon de Lausanne qui m’avait fait vraiment rigoler). Je commence à élaborer une stratégie de ravitaillement et je mange la moitié d’une barre, cela me fait ralentir un peu, mais rien de grave, je prends le temps de mastiquer un peu, de boire et hop ça repart. Cet apport d’énergie sera bien utile pour prendre des forces avant les montées du 25ème kil (à Antibes je crois) ; étonnamment, ces petites côtes me font du bien, car cela change le rythme, mais sans me casser les jambes, les descentes aussi permettent de relancer, quel bien . Ce sont les faux plats qui vont suivre qui me prendront davantage d’énergie, et arrivée au 30ème, je prends l’autre moitié de ma barre (j’avais pris un peu de banane au 25ème) et sans ressentir le mur, je sens que je ne vais pas tenir à ce rythme…. Donc comme je suis encore bien, je réfléchis qq instants et élabore une stratégie pour les 12 kil restants : je regarde le chrono qui affiche 2h23 : je me dis : « il me reste 12kil, c’est 1heure de course (5minutes au kil), je me fixe cet objectif… c’est rude, car les jambes deviennent dures, mais le mental est là et je m’accroche. Je prends le temps de m’arrêter aux ravitos des 35 –je prends mon gel- et 40ème pour mieux repartir (les bénévoles m’encouragent à repartir – d’ailleurs tout au long du parcours, le public est présent et nous encourage en nous appelant par nos prénoms, c’est presque drôle tout ces gens qui nous appellent alors que l’on ne les connaît pas…). J’arrive à l’entrée de Cannes et il reste encore 4 kil, c’est dur, je commence à « divaguer » à chanter du Mickaël Jackson (diffusé à plein tube sur le bord de la route), j’encourage les gens que je dépasse (c’est aussi un moyen de m’encourager moi-même). Il reste 1.5 kil l’étau se resserre tout comme la route, pareille à une arrivée d’une étape du Tour de France. J’aperçois au loin un collègue du groupe et me dis mais qu’est-ce qu’il fait là ?!?!?! (il sera déçu de sa course) ; cela n’en fini pas, l’arrivée n’arrive jamais….une fille me dépasse, elle me dit : je prends le relais, suis-moi, j’accélère, mais je la laisse partir….arrive un jeune homme à ma hauteur, je lui demande qq combien il reste, il me répond 500m. Je m’accroche à son allure et je finis à sur les chapeaux de roue…. Je n’en reviens pas : 3h23 à mon chrono, pile 1 heure depuis le 30ème….. Je suis CONTENTE. J’ai battu mon record (que j’avais réalisé lors de mon premier marathon au Mont St Michel il y a 5 ans).
Voilà je ne vais pas m’étendre sur l’après-course, mais l’après-midi a passé vite et le soir je reprenais, seule, l’avion direction chez moi.
J+2 encore qq légères courbatures et qu’une envie, recommencer  Ce soir 2ème leçon de crawl, je vais essayer de ne pas me noyer 
Merci aux tortues pour les encouragements  Clin d’œil à Flodm 


Les réactions

Par riri, le 2009-11-10 09:12:17
Nickel super CR
je te rejoins sur tes interrogations .... l'absence de fitness ( donc un programme plus spécique cap ) a peut être une relation de cause à effet sur le résultat ...

bonne récup
bizzzz

Par Nafelola, le 2009-11-10 09:32:35
Merci pour ce CR et un grand BRAVO pour ce record perso.
J'ai bien aimé quand tu dis que les côtes te font du bien :)
Dommage pour la rencontre ratée avec Flo, mais effectivement il y en aura d'autres dans pas très longtemps.

Naf

Par Ginette, le 2009-11-10 10:00:06
Alors là BRAVO !!!
Bravo pour ce long CR Poca !!!
(oui oui , je te taquine ;D )

Et bien, les 12 derniers kms en 1h, ça me fait rêver (parce que j'ai oublié de faire les miens peut-être). A peu de chose prêt, tu les coures aussi vite que les 12 premiers ... et ça, ça me bluff !
Alors félicitation, et à tonton aussi ;)




(mais quand tu dis "ne pas m'étendre sur l'après course ...", c'était a ce point peut racontable ? )

Par Pelagie, le 2009-11-10 10:59:44
Encore BRAVO! Merci pour ce beau CR, ca valait la peine d'attendre, on s'y croirait!:)) Tu peux etre super fiere de toi avec ce marathon bien gere! Bon repos et tres bonne recup!:))

Par Isach, le 2009-11-10 12:58:28
Super récit, Poca, Tu vas finir par me donner envie! Bonne récup, car la neige arrive et je sens que tu vas bientôt ressortir les skis.

Par gygy, le 2009-11-10 13:20:33
"SUPER "" pas d'autres mots à te dire !!
beaucoups de plaisir à lire ton CR et un grand bravo a ton tonton qui ta fais arriver là!!!
bonne récup et comme dit ISACH ,maintenent bon '' skis '' et bon cours(la moin top)...
bizzzzzzzz gygy

Par Chmat, le 2009-11-10 13:39:23
Enorme perf ! C'est génial.
Je suis impressionné par la force morale. C'est ça qu'il me manque un peu. Je comprend tout à fait le "qu’une envie, recommencer".

Par Ku, le 2009-11-10 17:27:32
FELICITATIONS Poca,
Tu as géré ce marathon d'une main de maître, et tes pieds (jambes) ont fait le reste...
Tu as égalisé mon meilleur chrono, je suis sûr qu'au prochain tu les feras tomber (le tien et le mien)
Récupère bien et encore BRAVO

Par marie, le 2009-11-10 19:30:35
vraiment Génial poca .
BRAVO pour cette perf .
tu as le mental et les jambes , c'est super .
bonne récup maintenant.

Par madie, le 2009-11-10 20:25:47
Et bien bravo championne! Qui a

Par madie, le 2009-11-10 20:26:16
Et bien bravo championne! Qui a dit que les suisses étaient lents? ;)

Par flodm, le 2009-11-10 23:48:42
J'en profite encore une fois pour te féliciter ... mais la prochaine fois .... Attends moi !!!! lol !!!

PS. Nous avons eu les meme montées je vois .. re-lol !!!
BIZZZZZZ

Par Poca74, le 2009-11-11 06:53:14
Merci les Tortues pour vos messages, ça me fait chaud au coeur (un peu émue, je dois dire en vous lisant).
@Ginette: l'après marathon pas intéressant et ça aurait été un peu long: j'ai fini ma course contre la montre, manger, doucher, remanger et départ toute seule pour l'aéroport, c'était moins drôle:-(
@Isach et gygy: oui, la neige arrive, mais ce qui me fait soucis c'est mon emploi du temps (les cours ne me laissent pas de répis).... pffff
@riri: la différence c'est qu'avant les cours de fit venaient s'ajouter à l'entraînement marathon, donc grosse fatigue cumulée, là, la préparation ne m'a pas du tout épuisée, j'étais juste bien, comme il fallait:-)))

Belle journée et à vos baskets:-))))
A+ Poca

Par Bloomer & Bobépine, le 2009-11-12 03:10:04
Wouah .. C'est pratiquement la perfection
Félicitation, nous sommes très impréssionés.
très beau CR et toi aussi très complet...Bon le 12 dernier Km à 5mn le Km.... Ça c'est dur comme précision.. parce que moi même sur le 1er et seuk 21Km..
pas possible - Bravo.. Comme pour flo
Les Canadien s'inclinent devant cette superbe Perf.

Par Mika, le 2009-11-14 13:01:25
Poca: Punaise! tu l'as fait à vélo?
Tu aurais pu repartir en suisse en courant sur ta lancée....
Ton récit et ta perf. me coupent les jambes.......Super....... Mika.

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)

Les 5 billets précédents

2009-11-01 17:12:57 : Randonnée au pays des légendes ....... - 37 photos - 22 réactions

Je ne vais pas m'étendre sur la beauté du pays des légendes (Bretagne) les clichés pris au cours de mes randonnées, vous en diront plus, que l'ensemble de mes mots......
Amicalement
Ku

2009-10-06 22:23:16 : Le marathon avant le gueuleton !! (marathon côte d'amour) - 4 photos - 15 réactions

LA VERSION DE MAC'
16 h le samedi : Ce marathon démarre véritablement quand je retrouve mr et mme ginette… au bistrot. Softs, nous commandons un perrier tranche…. Quelques heures et un retrait de dossard plus tard, on remet ça au resto : des bulles avec nos nouilles, sans alccol, décidément la fête est beaucoup plus folle !!! Et comme on aime l’eau (ça nous arrive !), on se ne se quitte pas sans avoir au préalable avalé une « pisse-mémère » ! Chouette, de la verveine, ça change !



23 h : Le plan de guerre est alors définitivement établi :

Equipe 1 : Gigi et Mac. Doivent se retrouver à 7h15 pétantes le lendemain matin

Equipe 2 : Mr Gigi, Mr Mac et Melle Mac. Doivent se retrouver à 11h pour nous ovationner vers le 27ème kilomètre.



Minuit : extinction des feux après avoir sorti de mon sac ma tenue de strass, endormissement peu après !



6h20 : y’a de la houle, ah, non pardon, c’est Mr Mac qui me dit « C’est l’heure, faut que tu y ailles » et se retourne pour se rouler dans la couette

Je suis la seule à courir mais la maisonnée est déjà réveillée. Pour cause, je squatte chez les tauliers du Marathon… Très pratique, je suis sûre de ne pas louper le réveil dans ces conditions. Je me retrouve vite seule avec mon bol de thé, mon gatosport et moi-même. Il y a comme qui dirait eu une envolée de moineau.



7h : je saute dans la voiture, passe par la boulangerie pour les croissants de mr Mac (merveilleuse épouse que je suis !) et arrive devant l’hôtel de Ginette… mais point de Ginette. Je me saisis de mon portable et … réveille mr Gigi, oups. Je pars donc à la recherche de la vagabonde qui en fait est paisiblement installée à une table de l’hôtel. Je l’attrape par le bras et hop, en voiture.



7h45 : nous sautons dans une navette, en route pour la grande aventure. Arrivées au Croisic, nous apprécions la douceur de l’atmosphère… papotons chiffons et pas du tout marathon, enfin, euh, un peu mais pas trop !



9h15 : let’s go. Sans un regard, enfin, si, un ou 2, je laisse Ginette à son triste sort (enfin, à cette heure là, il n’est pas encore triste le sort). Je m’accroche à 3 coureurs qui visent eux aussi 4h30 mais suis détournée de mon attention par un copain qui me fait m’envoler. Quand je rattrape une copine qui a un objectif supérieur, je ralentis !!!



Je me la garde quand même en ligne de mire pendant quasiment 25 kilomètres. Comme elle prend son temps aux ravitos, à chaque fois, je la double puis elle me double puis je la redouble et finalement, je pars devant …. En me demandant si je ne fais pas une erreur ….



Au 30ème, je vais toujours bien et me demande si je vais croiser ce fameux mur… En tout cas, d’autres le prennent, je double allègrement des éclopés qui boitillent, des vasouillards qui tanguent, des qui sont carrément à l’arrêt.



Vers le 32ème, je tombe sur le copain du début. Il va beaucoup moins vite qu’aù 2ème kilomètre. Et moi, je continue ma route.

A force de voir des coureurs qui ont des crampes, je me dis que ça ne va pas tarder à m’arriver car les mollets râlent mais non.



Vers le 38ème kilomètre, je tombe sur un garçon que je n’ai pas vu depuis des lustres. Il m’avait aidé dans mon premier 25 bornes en me poussant dans les côtes (c’était Auray-Vannes en 1991!). Lui aussi ne va pas bien. Et moi, je continue.



Me vient une idée pour oublier les mollets douloureux : « Et si je me fixais comme objectif de doubler un maximum de filles »… On s’occupe comme on peut, hein !



Finalement passent les derniers kilomètres. J’accélère au 40ème, maudis le dernier kilomètre, décidément beaucoup plus long que les autres, je suis sûre !



On m’annonce l’arrivée après le virage qui arrive. Je vois Mr Gigi, relève le buste. Me fais encourager par un coureur de talent, relève encore plus la tête et fonce vers la ligne cherchant Mr Mac et Melle Mac, les vois, les salue et me prends une claque sur les fesses !

C’est Ginette, quelle surprise !!! Elle me fait croire qu’elle arrive juste derrière moi. Ben tiens, trop fraîche, la bête, je n’y crois pas ! Elle me le confirme, elle a lâché, flûte, je suis triste pour elle…



Je passe la ligne en 4h25, moi qui rêvait d’un 4h30, je jubile !!!



Direction la douche avant que le champagne ne coule à flot… Je vous rassure, Ginette n’a pas l’appétit coupé !

-------------------------------------
LA VERSION DE GINETTE

"… tu as fait les 12 derniers kms l'an passé et les 30 premiers cette année. Il t’auras fallu 2 fois pour le boucler, voilà tout"
(Mac' – octobre 2009)

Vous le savez déjà, je ne ferai pas tout un blabla de 1000 lignes pour vous rapporter mon expérience ni même mes états d’âme de cette course. Pas mon genre.
Je vais donc aller à l’essentiel : le départ est donné à 9h15 au Croisic, je file sitôt à mon allure dite « de marathon ». Les ravitos sont top. Les kms défilent. Arrive la 1ere râlerie du genou droit (km 15), puis du gauche (km 16), puis plus rien (km 20) tout va bien. Je passe le semi en 2h16, Ça … c’est fait ! :)
(hors arrêt au stand, j'ai une moy d'environ 9,5 ravie)
Ensuite les mollets commencent leur « java » (km 24), je serre les dents en croisant Mr Gigi, Mr et Miss Mac’ au km 27, parce que quand même « ça fait bien plaisir de vous voir, pour sûr », mais je ne suis déjà plus très fière. Au km 28 je marche alors que ça descend. Au km 29 je marche de nouveau en me demandant ce que je fais là. Au km 30, je me rends compte que j’ai froid, qu’il me reste 2h « de marche » avant l’arrivée ... et 500 m plus loin je retrouve Mr Gigi et Mr Mac’ qui sont là par erreur. Je ne les quitterai plus !

Oui ! moi aussi je trouve que cela est arrivé bien vite.
Voilà, c’était ma course. J’ai fait bref parce que cela ne valait vraiment pas la peine d’en faire un fromage. Inutile d’épiloguer des plombes ! :D



… et surtout pas sur le fait que je n’ai pas eu mon verre de jus d’orange pour faire passer mon gâteau sport. Pour le reste, ça partait plutôt bien : un réveil pas si matinal, du bon air iodé, une température douce, des conditions quasi idéales.
Pas la moindre excuse acceptable ne se profilait, sauf qu’il a fallu que Mac passe me prendre à l’hôtel 2’ trop tôt, mon jus d'orange pas encore été servi (fÔôôôte). Est-ce une cause à effet de ce terrrrrrrribeul échec ?! Je réfléchis encore …

Enfin. Tout ça est derrière maintenant. Inutile d’y revenir. Je vous laisse aux photos …

… cela dit, je n’en reste pas moins détendu. Le fait d’arriver à l'heure au stade, de voir les navettes qui nous attendent, nous profitons d’une avance confortable pour massouiller nos pieds de nok, badigeonner nos mollets d’arnica, et faire une dernière « revue de la tête au pied » : short, t-shirt, chaussettes et chaussures, puce, gel, kleenex, montre… rien ne manque ! (ou presque : Mac’ « elle a pas d’culott’teu », mais que ne ferait-elle pas pour s’Aaalléger la bougresse ;D )

Bon je m’égare à nouveau. Je vais arrêter de suite ce bavardage. Il suffit déjà à vous donner un bon aperçu du dimanche.

… à moins que … ça vous dirait de savoir qui était la plus stressée ? Et là je ne rigole pas, je suis on ne peu plus sérieuse, je vous le donne dans l’mil ! Devinez qui a la main tellement tremblotante que le remplissage de la fiole est l’occasion d’un nettoyage complet du fauteuil du bus ?! hein ? (un indice : je n’ai pas de ceinture ni de fiole ;D )

Bon. Stop. Après tout, ce n’est pas donné à tout le monde de garder toute sa maitrise.

… si je pouvais abuser encore un peu de votre temps, je vous raconterais bien la bonne blague que j’ai joué à Mac’ a l’arrivée. Il ne restait plus qu’une chose à faire une fois mon abandon définitif : allez la soutenir, elle qui semblait tenir un bon rythme (dixit nos supporters) et promettait de bien finir : il fallait qu’on voit cela de nos z’yeux. Nous filons donc ventre à terre vers le bord de mer, à 4 kms de l’arrivée pour être précise (et la précision, c’est important a ce stade du récit !) et … et … et bien nous l’avons raté ! Nous fonçons de nouveau vers l’arrivée cette fois, on se pause juste à temps et la voilà. Alors je planque, la laisse passer, et me lance derrière pour faire croire que j’avais fini par la remonter : et « bing : la claque sur les fesses ! » (ma signature) :D
C’était toutefois un peu bête : j’ai passé la ligne et fait enregistrer ma puce. Quelle andouille !
Ce qui explique que vous m’avez cru finisher. Pourtant notre « public relation en chef » (alias Madie) vous avait bien prévenu …

Voilà. Tout est dit cette fois. Enfin … (mais non, j’arrête ;D )

Quoique ... si il me restait un peu de place, je vous aurais encore raconté la journée du lundi suivant, où Mac’ et moi avons trainé nos « mules de piscine », le peignoir sur le dos, passant d’un soin de boue à un modelage des mollets, avec pauses dans la piscine a bulle, et autres sauna et hammam … un régal !

Tant pis, vous ne saurez pas ;D

The End
GiNetTe :D

Un clin d'œil particulier pour l'assoc' "dunes d'espoirs" qui étaient bien représentés ce dimanche. J'ai croisé Franck, un jeune homme assis dans une goélette, qui a mon avis n'a pas eu le temps de s'ennuyer avec la tribu de bérets bleu qui l'emportait. Ces coureurs et coureuses avaient du coeur, du muscle, du souffle, mais aussi beaucoup d'humour. Moi, ils m’auront « r’quinqué » dans les marais ;D

2009-10-05 00:17:40 : Un pas "Rose" de deux tortues - 8 photos - 11 réactions

Eh oui c’est difficile mais je l’avoue… Les Noureev , Béjart , Balanchine & tant d’autres même disparu auraient tant voulu m’avoir dans leurs troupes comme danseur étoile, ballerine !!! ou assistant Chorégraphe, Bref une grande perte pour le monde de la danse.
Mais avant faut que je vous explique comment ai je découvert ce talent qui m’était alors jusque là inconnu.
En ce 4 Octobre, petite course au profit de la recherche sur le cancer du sein…. Miss Bobépine m’a embarqué dans cette petite course de 5Km ….
Seul problème – Porter du ROSE……
Plusieurs solution , s’offrait à moi… Le petit ruban rose, un bracelet ou une petit Bébelle de cette couleur…. Non pantoute, Miss Bobépine avait prévu un plan Machiavélique à mon égard…..Mon inquiétude des derniers jours fût hélas bien pire que ce que je pensais..
Dimanche Matin en ouvrant la penderie où ce trouve mes affaires de sports….
Plus rien… tout avait disparu ou presque , Mon tee Shirt Tortue était là….
Seul rescapé de cette drôle de disparition..
Accroché à un cintre un vieux cuissard noir , avec ma Bobette Tortues & un Tutu ROSE … Si si je vous l’jure .. vision d’horreur , de plus un petit mot .. me précisant qu’il était impératif que je porte ce costume au complet , sinon gare aux représailles.
Ayant encore le temps pour me préparer et histoire de réfléchir & de me remettre des mes émotions, je décide de prendre mon petit déjeuné , afin
D’avoir de l’énergie pour cette petite course…
En ouvrant le Frigo encore une vision d’horreur , non, non mes affaires n’étaient pas dedans , mais toutes la charcuterie, fromage, bière, vin rosé ( même si je n’en bois pas le matin) ainsi que ma crème de marron et toutes les bonnes chose que j’avais acheté avaient disparus et encore le même mot , alors je me précipite dans l’entrée ouf mes basket sont là .. décider de ne pas les perdre
Je les enfile tout de suite pour être sur de les avoir pour la course….
Miss Bobépine fit alors son apparition sourire en coin vêtu elle de rose , en me disant as tu trouvé ton « beau costume ? »
« « Mais tu ne vas pas me faire courir habiller comme ça…
- si si me soutient elle et en plus tu va être beau comme un cœur….
- Beau comme un cœur … mais je l’suis déjà .. Eh oui on n’est jamais mieux servit que par soi même » »
- « « .. » »
- « « .. » »
- « « .. » »
Les dialogues si dessus ont été censurer ….

Après un petit dej lèger , mon ( déguisement) & moi et oui on peut l’appeler comme ça
Direction au Parc Maisonneuve pour retirer nos dossard et ce préparer à l’épreuve….

Pour la musique - 5km de course quoi écouter ,
Le Boléro de Ravel…beau final…
Le Lac des cignes
Raphsody in a Blue…

.. j’hésite… on verra au moment du départ.
En fait pas de musique.. en arrivant sur place beaucoup de monde, & aucun endroit pour laisser ses affaires.. pas vraiment le temps de remonter à la voiture. donc je vais courir avec mon sac , J'avais espéré que Miss Bobépine allé avoir pitié de moi..... rien à faire un plein milieu de la foule à 15 mn du départ m'oblige, me menace à enfiler ce Tutu Rose.. de Plus elle à même prévue une attache pour ne pas me perdre en chemin afin d'être sur que mon Tutu ce rende au bout du 5Km...
Par Chance Youpi ( Mascotte des Canadien de Montréal vient me remonter le Moral...
Le départ est donné lent très lent.. il fallait vraiment être dans les 1er si l'on voulait faire une perf... de Toute manière avec Miss Bobépine accrochée à moi
c'était perdu d'avance..
La course c'est quand même bien déroulé - de 30mn.. très doucement avec parfois sur notre passage des cris d'hystérie de la part de ces dames jeunes & moins jeunes, voyant passer un gars en Tutu.. (Ça pogne le Tutu Rose)..
Après l'arrivé beaucoup de photos.. avec plusieurs groupe de Marcheur qui allaient faire le même chemin une OVATION..mais Je laisse à Miss Bobépine de vous raconter la fin...
Beaucoup de Monde pour une bonne cause voilà la seul chose à retenir.. et nous avons beaucoup rigolé.. ça aussi c'est important.

PS: Les grand Ballets Canadien m'ont contacté... peut être une nouvelle carrière ;-))





AAAAAAAHHHHHHHHH !!!!!!!!!! Quelle version tordue !
C'est pas très gentil de me faire passer pour une matronne de première !
Mais comment aurais-je pu cacher , faire disparaître autant de charcuteries !
Et moi, t'attacher à moi pour la course ??????!!!!! C'est toi qui a voulu ça !
La peur ...........
Mais effectivement , ce fût une course lente ,mais très agréable pour Bloomer
et moi-même .
Je ne sais pas si l'on peut trouver un mot plus fort que l'hystérie , mais
je dirais qu'il y a eu beaucoup de réactions très fortes , proche de l'évanouissement , chez toutes les dames ....... le TUTU ROSE !
Tout le long du parcours :" As-tu vu le tutu ? - Bravo ! - Regarde le gars au tutu !......" etc !
Il y a eu les flash de caméra et celle qui filmait aussi ..........

LE RETOUR : Et bien ! Pour retourner à la voiture , nous avons marché en sens inverse des marcheurs et marcheuses .
Il y en avait des centaines ,des milliers ...... ( 25 milles au total, Montréal et Québec ) .
Tout le monde avait une réaction . Les groupes criaient , demandaient de prendre des photos avec Bloomer .
Bref , UN SUCCÈS ! Du plaisir et un sentiment d'avoir été près de ma mère ,décédée de cette maladie , il y a déjà presque 10 ans .......

Voilà !

À bientôt
Bobépine

2009-09-19 20:45:05 : 2 Tortues à Montréal.. - 8 photos - 17 réactions

Un Semi à la seconde

Un samedi soir au resto Pâtes & Course à pied nous étions une quinzaine à s’être regroupé afin de parler CAP et ben d’autres chose.
Pratiquement tous participant à la course du lendemain des 10Km, 21.Km & 42Km.. sauf mes flôts qui eux préfèrent dormir … c’est ben + le Fun.
Soirée fort sympathique où seul Bobépine & moi avons eu l’audace de boire un verre de vin… un petit rosé …. Verre de vin ben cher mais bon !!!

En ce dimanche 13 septembre, Un réveil à 5h45
Début de matinée grise avec même un chouilla de pluie alors préparation de mon costume favoris au cas où ….
Après un petit dej en compagnie de Miss Bobépine, Le Père Bloomer fini de préparer ses affaires (Tee Shirt Tortue) histoire de rejoindre le pont Jacques Cartier avec une petite marche jusqu’au métro et Direction Parc Jean Drapeau.
Miss Bobépine a un peu plus de temps car le départ du 10Km est à 10mn de marche de la maison à pied , et s'assure de passer la ligne d'arrivée avant moi....;-))
Départ du semi prévu 8h40 .
Arrivé au Parc Jean Drapeau passage obligatoire au vestiaire
Ce changer en même temps que de faire le LineUp pour les Toilettes et oui ça aussi il faut le prévoir , et 12 Chiots quand tu as quelques centaines de Bonshommes qui sont là c’est la M…. si si et je ne parle pas pour ces dames…
Ça doit être l’enfer.. ;-)))
Direction le Pont Jacques Cartier au presque 5000 Semi Marathonien ce sont donné RDV , le Soleil nous fait le plaisir de sa présence .. et va rester avec nous toute la journée. Du coup mon beau costume du départ , n’a plus lieu d’être , alors il va rejoindre un bac de recyclage.
Rencontre de quelques coureurs , Marathonien & semi Marathonien
Sur le pont beaucoup de monde , difficile de rejoindre le milieu du groupe et passer le panneau semi 1h30/2h00 alors le père Bloomer reste sur le coté en attendant le départ…

8h40 le départ est donné, je passe le tapis un bon 7mn après.. et en avant pour une belle ballade à travers les rue de Montréal… très belle température pour le matin 16/17° , un chouilla de musique afin de m'accompagner
Klaus Nomi,Neil Young,Bob Dylan, Bowie,The Cash, Vangelis, Led Zep, Jethro Tull ,Puccini, et plein d'autres
un départ assez rapide le 1er 5Km en - de 26 mn, le Passage du 10Km en -de 56mn, par la suite au 12ème j'ai été rejoint par le lapin des 2h00..
avec qui je suis resté jusqu'au bout , au 15ème j'étais à ±1h24mn il me reste donc 36mn pour 6Km –le moins de 2h00 est jouable.
Arrivé sur Pi IX Petit faux plat de ± 1,5Km avec un dernier 200m un chouilla + pentu je ralenti le pas mais là le Lapin , m'a été très utile , ..""Redresse toi regarde devant toi, ,fait des mouvements de bras un peu plus grand, etc..". elle à motivé et encouragée toutes les personnes autour d'elle du 12 ème jusqu'à l'arrivée elle n'a pas arrêté de parler...Passé le 17ème tout va bien mal nul part et bien décidé d’au moins battre mon record du semi qui est de 2h00’26 »
À la rentrée dans le stade Olympique, petit coucou à Miss Bobépine ,le Lapin pousse toutes les personnes autour d’elle afin d’être en dessous des 2h00. Alors le Père Bloomer se redresse bombe le torse allonge ses foulées tel Guy Drux au JO de 1976 Ici à Montréal – les haies en moins quand même faut pas exagérer…
Résultat au Final Bloomer à passé la Ligne d'arrivée en 1h59'59" sur sa montre et de retour à la Maison même temps Officiel .Très très content le père Bloomer
Sur 4956 Participants – Bloomer fini 2575ème fini 263Ème /sur 490 dans les 40/44ans
Après un ravito bien mérité, récupération de ces affaires.. je retouve quelques amis et Miss Bobépine qui est en train de faire du gringue à toutes les mascottes sur le plancher ……J’ai des photos ;-)) elle aussi à fait une très belle course avec ses chaussures Rose…et Porte le Chapeau magnifiquement
Et devra aussi faire son CR…

Et en nous retournant à la maison ,sur la rue Rachel , nous avons croisé quelques amis marathonien qui ont tous fini dans les 3h55 & 4h20 par contre nous avons repris la rue De Lorimier en Masson & Des Carrières.. il y avait encore des coureurs...qui en été à 33km et là tu vois vraiment la souffrance de plusieurs , pas tous .. mais Franchement..tout cela ont du tourner à + de 5h00 de course j’étais bien content d'avoir couru un 21Km, car il faisait chaud .
Prochaine étape un petit 5Km début octobre avec Miss Bobépine.. nous vous reviendrons là dessus, et surtout le 10Km du Parc Lafontaine ou Miss Bobépine et moi même allons en découdre une bonne fois pour toute.


Donc , ................... la porte se referme sur Bloomer et Bobépine fini de se préparer ...... et se tape la vaisselle !!!!
Disons que c'est un bon exercice pour réveiller les muscles des bras ...

Je suis arrivée un p'tit 20 minutes avant le départ , ai rencontrée une coureuse
du souper de la veille qui avait l'air de faire à peu près le même temps que moi , 1h00 .......
Alors , je l,ai suivi au départ et j'aurais pas dû .... les 2 premiers km se faisaient trop bien ...... un peu vite , mais bonne sensation .
et là ............ ouille ! Point dans les côtes !!!! Il m'a ralenti jusqu'au 7eme km ..... pas très intéressant .
Mais , mon genou tenait le coup .
Au 7eme mon point est parti et mon genou a commencé à me faire mal ....
Pas de chance !
Mais ça , c'est pas pas très grave parce que je suis en train de lui régler son cas avec une thérapeute du sport .......

Arrivée au stade impressionnante ! Dernier petit coup pour faire 57min 59 sec
C'est mon meilleur temps ! Je suis contente , malgré les petits désagréments .

J'ai bien hâte à la prochaine course ...... c'est pour une bonne cause ! Des fonds pour combattre le vilain cancer du sein .... Pépé Bloomer aura un très beau costume , je vous le garantie ! Rose !!!!!!

Vous serez pas déçu des photos !!!!!!

À la prochaine !


2009-09-08 21:50:37 : La beauté...... au Pays des Vallées - 10 photos - 12 réactions

Samedi dernier, j’étais un peu aphone pour améliorer mes gammes de « rando» dans le pays du créateur du saxophone (Adolphe Sax)
Au cours de cette randonnée, je suis resté véritablement sans voix , devant la beauté de certaines « collines/murs » très escarpé(e)s….,prises d’assaut, par des alpinistes à gogo……
J’attaquais une montée dans la forêt, quand j'ai entendu le rire des kayakistes qui descendaient la rivière, et se battaient à coups de pagaie dans le l’eau…

Mes pas commençaient à devenir lourds, quand je suis arrivé devant les tours, du splendide Château de Vêves , avec cette vision le chevalier a retrouvé du tonus, pour continuer jusqu’au joli hameau de Furfooz…..

Le soleil se retirait, emportant avec lui la lumière qui avait fait briller, la journée du chevalier……


PS; Je demande votre indulgence, si les photos, ne sont pas à votre convenance…..!

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net