La course à pied Les blogs courseapied.net : tortues

Le blog de tortues

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2009-04-26 20:54:45 : Citadelles : une tortue patauge …

Apocalyptique, Dantesque, tels furent les commentaires à l'issue de cette version 2009 du trail des Citadelles.

Cette course se situe au pied des châteaux Cathares , en Ariège. 3 parcours proposés en ce jour de Pâques : un de 20 km avec 1000D, un de 40 km avec 2200D et le grand de 73km et 3600D.

Il y a deux ans, j'avais fait le 20. Cette fois, ce sera le 40. Le grand n'est pas encore pour moi.

Les Citadelles, c'est mon plein d'air pur annuel. Mon fréro réside à 300m du départ, et c'est aussi l'occasion d'y retrouver des forumeurs : cette année, j'y ai croisé Mic (organisateur), ainsi que Jean et sa soeur. Les années précédentes j'avais fait connaissance des Molo's.

Revenons à la course. Le problème, c'est qu'il a plu depuis plusieurs semaines, et le chemin risque d'être glissant. Normal, c'est la marque de fabrique des Citadelles. Sauf que …

Départ 8H30. Ceux du 70 sont partis 3 heures plus tôt. Légère bruine. Les 5 premiers km sont relativement plats, ce qui permet au peloton de s'étaler. Arrivent enfin les sentiers de montagne. Le terrain est gras. C'était prévu. Tiens, une flaque : cela explique l'arrêt. Il faudra passer sans mouiller les chaussures. Ouf, c'est fait.

On approche du château de Montségur. Le terrain devient de plus en plus boueux. Et les flaques de plus en plus difficile à contourner. Et ça monte, ça monte ... On aborde les« sentier touristique » : une sorte d'escalier en pierres naturelles. cette année, montée et descente se feront par le même chemin. Le fond de l'air est frais. Et oui, il neige. On y aura droit à chaque sommet. Nous voilà donc doublant les touristes, et laissant le passage aux coureurs qui descendent. Je vois passer des cabris, sautant de pierre en pierre. Le spectacle est extraordinaire. Ce sont les premiers de la course 20 km qui nous ont rejoint (il sont partis une heure après nous). C'est tellement fascinant que je m'arrête pour observer le spectacle.

On arrive à Montferrier pour le premier ravitaillement. Et je me surprends à apprécier un potage au vermicelle.

La suite de la course devient diffuse. En fait, c'est une succession de montée dans la gadoue et de descente dans la gadoue. Quand je dis dans la gadoue, c'est 10 cm dedans. Les flaques deviennent les bienvenues pour alléger les godasses. J'arrive peu ou prou à maintenir le rythme dans les montées, grâce aux bâtons. Mais je prends finalement énormément de retard sur mes prévisions : impossible de prendre de la vitesse en descente, sinon je me casse la g...

Me voilà donc englué.

Nous arrivons à Roquefixade. Il … reneige. Le temps est brumeux. Des concurrents du 40 et du 70 me croisent : ils se sont perdus dans le brouillard, et remontent au sommet pour le pointage. C'est vrai qu'il faut être très vigilants. Les marquages sont parfait, mais il suffit de manquer d'attention ou de suivre « bêtement » ceux de devant pour s'égarer. Plusieurs fois, je devrais m'arrêter pour vérifier les balises. Bilan : 30mn de rab pour les étourdis.

Arrive le deuxième ravitaillement : plus de 6 heures de course pour moi. Le bouillon est le bienvenu. Je me fais « rattaper » par la première féminine du 70 (Karine Herry). C'est elle qui décrira la course comme apocalyptique. Nous repartons « ensemble » pour la dernière montée. Là aussi, je suis fasciné par la performance. Rapidement elle prend le large.

Et je suis complètement embourbé. Impossible de courir dans la glue, et en descente, je n’arrête pas de glisser. Je sors enfin de la nasse en 8H33 ! Vidé, lessivé, énervé (mais pas blessé) : plus jamais ça ! Le record du forum, un chrono de tortue! A quoi ça rime de patauger dans la gadoue 8 heures durant …

Et quelques heures plus tard reviennent les paysages splendides, et une seule envie : y retourner. Les premiers ont mis 45 mn de plus qu’habituellement, donc tout le monde en a bavé. J’y retournerai donc l’année prochaine pour s'approcher des 6 heures projetées : ça pataugera moins en descente, c’est sûr ….

J’en profite pour remercier tous les bénévoles de cette course, qui eux aussi on subit les intempéries : merci encore pour votre soupe au vermicelle ...

AlainP

Les réactions

Par piermer, le 2009-04-26 21:05:04
Je ne connais pas du tout ce trail ...
Merci pour le CR et surtout bravo pour l'exploit car c'en est un . On en revient certes et je crois que par un temps CLEMENT il doit être magnifique à faire .9à me donne des idées pour l'an prochain.
Aujourd'hui à part à Londres .... toutes les compets en France/Sud étaient sous la flotte. Encore bravo!

Par philippe, le 2009-04-26 21:14:55
Houlalala ; normalement c'est a londres qu'il fait un temps de mer..
t'as pas eu trop froid...?

En tout cas t'as l'air d'en avoir bavé, mais faut voir le bon coté des choses, l'année prochaine t'eclate ton temps..
felicitations..

Par Cyril, le 2009-04-26 21:17:49
Salut,

Je ne connais pas l'Ariège mais il parait que c'est très beau, ça me fait penser un peu à chez moi (l'Ardèche).

Dire qu'il y en a qui se plaignent d'avoir couru un marathon sous la pluie et pataugé dans des flaques d'eau toutes propres :)

Bravo quel que soit le temps, c'est jamais facile ce genre de courses avec de telles conditions, arriver est déjà un bel exploit.

Bonne récup.

Cyril.

Par riri, le 2009-04-26 21:19:53
ah on dit que la boue c'est bon pour le teint ....mais toi en bon normand tu as déja le teint frais non ?
en tout cas bravo alain ! total respect

Par flodm, le 2009-04-26 21:28:40
Bravo AlainP ... huit heure à patiner dans la bous c'est un sacré effort !
Juste dommage pour la météo qui empeche de découvrir les si beaux paysages ...
Et vive le bouillon aux vermicelles !!!
bise - FLO

Par Pelagie, le 2009-04-27 04:46:54
Merci Alain pour ce beau CR, ca vallait la peine d'attendre! Bravo encore pour avoir fait cette course dans ces conditions...et avec le sourire! Felicitations et esperons meilleures conditions l'annee prochaine! :))

Par Nafelola, le 2009-04-27 09:25:42
Sympathique en effet ces conditions Alain.
Félicitation, Fallait pouvoir le faire ce trail et tenir jusqu'au bout.

Tout aussi sympathique ton CR, et bravo pour avoir négocié parfaitement cette première flaque.

Donc si j'ai bien compris, c'est re-belotte pour l'année prochaine ?

Par Steph, le 2009-04-27 11:41:54
Bravo à toi Alain.

J'étais aussi de cette fête, et si j'avais su les condition, je me serais inscrit au 40 bornes, comme toi ^^

J'ai tenté le 73 bornes ...malheureusement j'ai été arrêté au ravito de Montferrier pour 8 minutes de retards. J'ai donc fait une ballade de 48 borne, mais quel pied malgrés les conditions dantesques.

C'est une course magnifique.

Par shadock, le 2009-04-27 13:41:31
100% dacodac pour ce CR !!! Idem pour moi sauf ... que 20km.
Et j'en redemande également :-)
Le 40km me titille pour l'an prochain ... quoique dans ces conditions, je pourrais 'remplonger' sur le 20km

Par gygy, le 2009-04-27 15:27:52
je n'ai pas d'autres choses a dire a par "un grand BRAVO"

Par Fred, le 2009-04-27 17:06:54
si on aime pas la boue on fait pas de trail!

Par Ginette, le 2009-04-27 17:33:43
"...je suis complètement embourbé", ah le sale gosse. Toujours à aller jouer où il ne faut pas, et revenir avec des affaires toutes salopées ;)

Et pourtant, tu gardes le sourire : c'est quoi ton secret ?! tu aimes ça ? :D
Bravo Alain, pour avoir été au bout (ou boue)

Par marie, le 2009-04-27 20:35:31
c'est sur ,je crois que tu es tombé dedans quand tu étais petit !!!
t'adores ça !!!
Bravo pour l'avoir fait dans ces conditions !!!

Par Ku, le 2009-04-27 21:32:43
Salut Alain,
Tu as du faire preuve de sagesse, pour atteindre la diablesse....
Sur ce terrain "bad" tu as sûrement fait des glissades...
Heureusement, que tu avais le sac, pour te protéger le dos, oh !
Je me dis, que parfois, nous sommes masos
Ku

Par Bloomer, le 2009-04-28 14:09:32
Salut Alain

On ma toujour it qu'il était bon de ce rouler dans la boue.;-))
Bravo Alain- Pas facile , je connais le coin , mais je l'ai fait en été... Chaud mais sec...
Bon repos

Par jojo, le 2009-04-28 18:27:27
c alain de carcassonne ?

Par Doumé, le 2009-04-28 20:27:34
Moi aussi j'aime bien pateauger dans la gadoue !

Par Baltha, le 2009-04-28 20:32:44
Bravo AlainP , il faut beaucoup de courage pour faire cette course !

Par Bobi, le 2009-04-28 22:20:03
Impossible pour moi de faire ce genre d'aventure ! je prefére un parcours plus propre et moins boueux .

Par Marlène, le 2009-05-01 14:05:26
C'est la gadoue, la gadoue, la gadoue...
Héhé, après deux ans de Citadelles, pour nous cette année repos. Dommage, on aurait fait le chemin ensemble. La dernière montée est très dure, mais la dernière descente... Contente que tu te sois sorti de toute cette boue avec le moral intact. Près à recommencer ? Avec ton jumeau ?
bises de la Môlo's team
Les bouzeux

Par Marlène, le 2009-05-01 14:06:47
Houlala j'ai fait des fautes : prêt à..

Par Phox, le 2009-05-05 21:55:39
Chapeau AlainP pour cette difficile course!
je t'ai apercu ce matin du coté de la rue St Vivien, mais j'etais pressé, j'allais au lycée J D'Arc, @ +
Phox

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


le profil


Montségur, nous voilà ...


PLOUF PLAF PLOF ;;;


montségur la diablesse


fin de course


Les 5 billets précédents

2009-04-22 00:18:33 : Semi Marathon de Montréal- avril 2009 - 12 photos - 20 réactions

En ce Dimanche 19 Avril2009, Bloomer est à son 4ème Semi Marathon depuis sa reprise de la Cap en 2007
Depuis le semi de Février – mon record de temps de course , d’une certaine manière a été battu, si si on peu dire ça .. courir pratiquement 2h20 au lieu de 2h10/2h06 au mieux .. c’est un record… d’endurance
Alors aujourd’hui tout est permis… les 2h30 pour l’endurance…
Les – de 2h06’22 » pour son record personnel , mais toujours un seul But – Partir, le finir avec le sourire & avoir du fun.
Grande question la température, cette maudite température & la Météo qui L’accompagne – Avril au Québec.. on peut être en short & Tee shirt , mais aussi avoir une petite dernière tempête de neige… qui sait…
Le pronostique des derniers jours , c’est du soleil ..et aujourd’hui c’est un très beau soleil avec une belle température +4° au départ et très peu de vent pour courir…
La course ce passe sur les iles Notre Dame & Ste Hélène lieux de l’expo Universelle de 1967 l’île Ste Hélène ayant été agrandit & Notre Dame érigé de toute pièce pour l’expo..
Vestige de l’époque , Le Parc d’attraction La Ronde , l’ancien Pavillon Américain, Le Pavillon Français ,étant maintenant le Casino de Montréal,
Il y a aussi les anciens bassins d’aviron des JO de 1976
La Piste Gilles Villeneuve qui ne servira pas cette année ,car le grd Prix de F1 n’aura pas lieu en 2009… et pas sur les prochaines années. Mais nous nous allons fouler cette piste prendre les chicanes, passer devant les padockes à vives allures de Tortues pour moi bien sur..
Arborant encore une fois les couleurs de l’ITB Bloomer ce dirigea vers la ligne de départ.
Quelques coureurs avec qui je cours le mercredi soir sont là ainsi qu’Amelie par qui depuis 2007 m’a redonné le goût de courir et m’a préparer pour mes 1er 10Km & semi que j’ai réussi l’an dernier
Merci encore Amélie… grâce à toi j’ai repris une activité que j’aime et la pratique régulièrement & Mdr pour ta prépa pour le Marathon d’Ottawa.

Le départ est donné 1854 participants
Bloomer tranquillement mais sûrement s’engage dans son 4ème semi… objectif améliorer son temps, ne pas trop souffrir
j’ai même un petit bracelet à une moyenne de 5’52 le Km… pour arriver en 2h04’ au terme du semi…
Bien que je regarde mon chrono à chaque Km – histoire de voir, je ne compare pas le temps avec mon bracelet sur les 5 1er Km
Au passage du 6Km ma montre indique 32’10 & 35’08 au Chrono Officiel ,
Mon allure est bonne je me sent bien mais ce n’est que le début…
Au 10ème 55’30 –les jambes vont bien À ce moment là Miss Bobépine qui était venue encourager le père Bloomer , avec Banderole & cris d’encouragement – (Vas y Pépé) – On à connu mieux mais disons que pour l’occasion ce n’est pas pire… Une douce vengeance de sa part car depuis plusieurs semaines , je l’appel (mémé) assez régulièrement…
Merci beaucoup Bobépine, j’ai beaucoup apprécié tes encouragements & le petit Km1/2 où tu m’as accompagné faute de temps
Jusqu’au 14ème 15ème Km tout est super, le temps est génial, même un chouilla chaud avec le T-Shirt à manches longues, mais bien contant d'être en short.
C’est à peu près là que l’an dernier j’avais commencé à ralentir et à ressentir la fatigue… Pour le moment c’est superbe… au passage du 16.5Km je suis à ±1h33’ & le chrono officiel indique 1H36’05 À ce moment là à moins
D’une catastrophe je devrais améliorer mon temps… mais suis je capable de passer sous la barre des 2h00 … Eh oui on ne peu qu’ y penser, il me reste un peu moins de 5Km et tout va bien…
Passé le 18ème je décide de ne plus regarder la montre et de finir la course à un bon rythme , bon Ok passé le 20ème j’ai regardé vite vite
Ce sera sûrement au dessus des 2h00 mais bon, au 500 dernier, (Pas de passage Ginette en vu) , j’allonge mes foulées, je suis très heureux de finir à ma montre moins de 2h01mn – résultat 2h00’26 – pratiquement 6mn de mieux que l’an dernier , pas pire pantoute et de + je me sent vraiment bien les jambes on bien tenues , c’est le 1er semi où à la fin je me suis dit que j’aurais pu faire quelques Km en plus sans en pâtir par la suite. Ça c’est vraiment le fun.
Après la course je croise certain du groupe du mercredi , ils vont vite
±1h30’ , pour l’un 1h48’ pour l’autre bravo …
Meilleur temps chez les hommes 1h03'55" & pour les femmes 1h12'08"- Bravo
Mon Objectif semi étant atteint + que prévu, il va falloir attaquer le 10Km pour descendre sous les 53’ Et pour le semi sous la barre des 2h00 , mais je ne pense pas cette année, car j’ai prévu un 20Km pas facile & le semi du Marathon de Montréal est + difficile coté parcours.
Mais avant tout ça une Bonne Stout régulièrement inclus dans mon entraînement.....;-))

2009-04-09 19:07:07 : Le mdp autrement ... - 8 photos - 21 réactions

Samedi … a l'expo marathon
C'est à trois, Cal, Krylin et moi-même, que nous irons batailler (le mot est faible) dans la brasserie "d'en face" pour pouvoir s'assoir, et commander la "limobière".
Fidèle à notre tradition Krylin commande une vrai limobière tandis que Cal se lâche sur un perrier, quelle folie ! Quant à moi j'ai faim, ça sera croque-monsieur / frites pour accompagner ma Leffe. Quoi ?!? je ne fais pas le marathon moi !

Dimanche …
Réveil à 7h. Terrible !
Et je ne le regrette pas, car avec mon vélo, ce fut une matinée peu ordinaire :)
Après la traversée calme et buccolique du bois de Boulogne, l'arrivée "Au rendez-vous du capiste" j'ai nommé : l'arc de Triomphe ! (costaud pour retrouver une tortue)

8h … Je "gare" mon vélo et pars à la recherche de Cal que je retrouve assez vite. Je peux lui souhaiter un bon marathon, je la prends en photo avec ses amis forumers qu'elle a réunis, profite un instant de cette ambiance, mais ne m'attarde pas trop pour pouvoir rejoindre l'autre bout de Paris, le km 10.

8h10 … je descends les Champs jusqu'au sas jaune pour essayer de repérer Krylin. Tentative veine. Je dépasse la ligne du départ, et me plante au milieu des Champs. Devant moi, l'avenue quasi déserte.

- "mais quelle aubaine ! J'ai la plus grande/belle/pavée/déserte avenue du monde pour moi ! " (tout en me demandant à quel moment je serais priée de rejoindre le trottoir)

Puis la place de la concorde. Là aussi peu de monde.

- "Ok. Puisque la route est libre, j'attaque Rivoli … " (a contresens, rebelle ;) )

Je vais faire bref et vous épargner une lecture "kilométriquement" ennuyeuse : je me suis promenée sur les rues désertes pendant … 10 KMS ! Le pied !
Les premiers handisports m'ont rattrapé à la hauteur de l'hôtel de ville (vers le 3ème km je crois). Ces athlètes doivent avoir des bras et une énergie monstrueuse : l'écart entre les 4-5 premiers et les suivants est déjà énorme après une si courte distance.
Rq : mon passage place de la bastille au milieu des ravitos, c'est du fun !
J'arrive au 10ème km et m'installe pour attendre mes 2 tortues pour la photo ! … que je ne prendrais pas :(
Il est evident qu'après seulement 10km, ils sont encore frais et bien trop rapides, mon appareil bien trop lent.
Je repars et coupe en passant par le lac Daumesnil pour rejoindre Brubru vers le 18km. Malheureusement, je raterai de peu le passage de Krylin. Une tite bise à the Brubru's family, 2-3 mots sur la course, l'organisation, la météo, le cours de la bourse, le repas dominical et je repars prestement pour essayer de rejoindre le 20ème km ou le semi.

Je dépasserai le semi (beaucoup trop de monde) et file plus loin pour rejoindre Tata Linda. Et bien cette année encore, c'est raté !
Je trouverais finalement une "barrière" (km 22) sur laquelle je grimperais avec la souplesse et l'agilité qui me caractérise, afin de voir et surtout être vu. Et ça marche :D. Cal me repère, et "pose" pour la photo : et que je relève le menton, et que j'allège la foulée, et que je salue mon public ;D

Ensuite, plus question pour moi de suivre sur le trottoir avec tous ces spectateurs, je contourne : petites rues a gauche, a droite, je remonte, je vire, je tourne et récupère la course à Bastille
(a ce stade de mon recit, j'essaye de vous faire comprendre que j'ai fait, et bien fait, du sport moi aussi !)
Au ballon, je devine qu'elle doit être passée, je file à concorde sans traîner
(parce que non seulement je fais du sport, mais vite en plus !)
A concorde, je jette un œil, doute sur mes estimations de temps et continue pour trouver un espace visible au 30ème km.

Et j'ai bien fait de ne pas traîner, a peine mon vélo posé, attaché, la selle epousseté, les freins vérifiés, les pneux controlés, je m'approche du bord et … CAL ! ALREADY ! 3h20 a mon chrono, pfiuuuu elle ne traîne pas.
Cette fois elle s'arrête un instant et on échange quelques mots. Toujours avec le sourire, et malgré les ampoules, elle repart bien vite quand même ;).
Me too ! (je vais finir par parler Ecossais … c'est une bonne prof) … mais pas avant d'avoir ouvert mon paquet de gâteaux au chocolat, englouti 4 ou 5 et bu un bon coup : il fait chaud sur Paris !

Je remonte sur le Trocadero et file vers Auteuil pour rejoindre le km 36.
J'attends, j'attends et je fais des calculs … je repère les déguisements des coureurs, j'essaye de me souvenir mais à ce stade, tout le monde est bien fatigué et les allures ne sont plus les mêmes. Alors que faire ?
Je décide d'aller rejoindre le bois de Boulogne. Là, j'ai enfin croisé Linda-sherazade qui semble bien en peine d'avoir perdu Rachel
- (moi) "mais alors Sheraz' ? tu étais où au semi ? "
- (Linda) "je reconnaissais des coureurs alors je partais courir, je revenais, je repartais courir, …"
- (moi) "fallait dire que tu voulais te dépenser tantine … on t'aurait inscrite pour les 42 km !" ;)
… sacrée Linda, a quoi elle marche ? :D

Et voici Cal qui arrive et là, j'suis très décidée, je cours !… 1,8km !
C'est un peu difficile : Cal alterne course et marche, et j'imagine qu'elle le fait pour m’épargner :
- (moi) "non ! non ! vas, cours, voles. Tu peux encore gagner …"
- (Cal) " Dgaï'nette , je suis aussi a little fatigué "
- (moi ) "oup's ! j'oubliais … les 40 autres … arghhhh mais où ais-je la tête " :D

rq : même avec ces 40km en plus, elle va encore vite. Effet malt peut-être ? (les scientifiques se penchent sur la question !)

Je l'abandonnerais juste avant le rond-point de Dauphine pour ne pas me faire "éjecter", puis remonterais la course (1,8km de marche dans l'autre sens ! sport, sport rien que du sport, c'est mon creneau !) pour récupérer mon vélo.
Enfin, n'ayant pas de news de Krylin, je décide de rentrer chez moi où m'attend un petit roti d'agneau au thym / Saint Emilion , que j'ai BIEN mérité avec TOUT CE SPORT ! :D

Ps : j'ai eu mal aux fessiers !
Ginette

(A l'attention du troll : tout message désagréable sera automatiquement détruit ! les Bloomer, AlainP et j'en passe n'ont qu'à bien se tenir. C'est dit ! )

2009-04-01 00:21:58 : L’ITB Canadienne en Tenue de Gala - 5 photos - 12 réactions

CR de Bloomer

En ce Dimanche 29 Mars 2009, 2ème Édition pour Bloomer
De cette course fort sympathique du Coté de LaSalle…Montréal..
Mais surtout une 1ère Course pour Miss Bobépine.. qui histoire de ce motiver
Avait pris au petit dej Un Bagel au LCDONDPPLN.. (Nutella..) disons plus du
Nutella au Bagel… car on n’apercevais même plus les graines de sésames..
Nous mettrons cela sur le compte du stress de la 1ère course ….
Bien sur j’ai tout fait pour la mettre en confiance,
Tu vas voir c’est quand même un belle mort, si tu n’y arrivais pas , ce n’était pas grave., les huées et les Tomates le long du parcours sont là pour te rappeler de courir.. & je ne parle pas de la foule hystérique qui peut t’agresser à tout moment…;-)) mais ne voulant pas lui mettre trop de pression , j’ai omis de lui parler du Passage Ginette… « Yes je l’ai placé ;-))

Sous un ciel gris & menaçant, nous nous dirigeâmes vers le lieux de RDV pour
retirer nos dossards, et ce préparer.
Arborant nos Bô T-Shirt de l’ITB… ( Merci Krylin) & aussi à Arawak
Nous rejoignîmes la ligne de départ après un petit échauffement ,nous avons croisés quelques têtes connus du coin des coureurs.. qui pour la plus part sont en mode Prépa pour le Marathon d’Ottawa.. Bloomer lui, ce sera un Semi le 19 Avril..


Pour Bloomer l’Objectif était de faire mieux que l’an dernier. 53’42" et peut être battre son record de 53’08" … et bien sur passer sous le 53’00"
En fait partir, arriver.. & ce faire plaisir..
Mais avant tout battre Bobépine.. qui hurle par mont & par vaux qu’elle va me laminer sur 10Km… Ce qui je suis sur arrivera un jour mais pour aujourd’hui Non…

Dès le Départ Bloomer laissa Bobépine à l’arrière histoire qu’elle ne le suive pas, car nos 2 dernières sorties ensemble furent un Chouilla difficile , Partis trop vite & après quelques km point de coté & patin couffin… Mais j’étais sur qu’elle allée gérer super bien sa course.
Question gérer sa course Bloomer devra faire des révisions….
Parti, eh oui un chouilla vite mais sur un bon Rythme passage au 5km en 25’50 »
Petite baisse de régime entre le 7 & 8Km.. un petit léger mais frette vent de face puis un passage au 10Km en 53’38" - 4" de mieux que l’an dernier .. c’est bon… avec une telle progression d’ici 10ans je passe sous les 53’..yess
Après que l’on ai enlever la Puce.. j’ai remonté le parcours pour aller à la rencontre de Bobépine… qui est apparue sur le dernier ± 300m … Pour finir en moins d’une heure - Lire le CR De Bobépine – Mais Quand même Bravo, cela ne fait que 2 mois, qu’elle c’est mise à courir et nous avions prévu un 5km mais vu l’endurance qu’elle avait….Chapeau bas,,, Les jours glorieux de Bloomer sur miss Bobépine… vont être ben court… :-(( ..
C’est pas grave – elle à un semi en Septembre à préparer et d’ici là quelques 10Km histoire d’essayer de me dépasser..

Aller Une pensée à Cal & Krylin qui eu vont nous faire le Marathon de Paris…
Mdr..à vous..& bonne course

2009-03-29 20:27:41 : De l'eau de Thonon à Vichy - 6 photos - 17 réactions

Pour le titre il faut attendre la fin de l'histoire ....
L'histoire ne sera pas trop longue, comme la course, d'ailleurs qui était prévue pour 7 km mais en fait quand on arrive au panneau 7 km, il reste environ 4 à 500 m à parcourir ... les plus longs, bien sûr !

C'était donc pour moi un petite test, et surtout une sortie pour accompagner d'autres camarades de club ! Le cadre est bien entendu magnifique, puisque nous sommes à Vichy, sur les bords de l'Allier, et le parcours traverse des parcs et longe à l'aller et au retour le fleuve. Il faisait assez beau mais "frete" (ça c'est du canadien)... et surtout un vent glacial, la bise qui soufflait de face au retour et bien violemment.... Par cool du tout !!!

Bref tout cela pour dire que je suis bien contente de ma course, j'étais à 24'56 mn au 5eme kil donc 5 mn au kil, mais le pb comme pour les autres d'ailleurs,c'est qu' il a fallu lutter dur pour le retour et je le 6eme kil je l'ai parcouru en presque 6 mn, le 7eme j'ai pu reprendre un peu de temps ... et terminer en 37 '40 ... Mes copains m'ont dit qu'ils ont tous perdu 1 mn ou plus (par rapport aux années précédentes et ceci dû au vent).

Donc je suis très contente ... et à l'arrivée ... petit ravitaillement ... avec de l'eau de THONON ... ah !!! mais c'est chez moi ça ... de l'eau de Thonon à Vichy !!!! Bizarre non ???!!!!

Ensuite départ du semi et bon courage, car 3 fois la boucle, 3 fois le vent contraire ... oups !!!!

2009-03-02 10:52:16 : Les stars du X * ou le X Trail de St jean de Monts - 8 photos - 33 réactions

Vu par Mac'
-----------
7 heures, hop hop hop ! Direction la douche pour un réveil tonique !!!!
Passage par la boulangerie pour acheter une bonne baguette fraiche et ……….. Des croissants pour mr Mac et miss Mac ! Non, Ginette, tu te contenteras de les respirer !
8 h 15, l’équipe est sur la route, direction St Jean de Monts :
Gigi : tu connais la route ?
Mac : bien sûr
Gigi : ah zut, on est obligées d’y aller alors !
9 h 15, l’équipe arrive, direction les dossards, les toilettes, l’échauffement
Gigi : je prends pas ma ceinture finalement (1er ½ tour à la voiture »
Mac : pour 13 bornes, je vais peut être laisser tomber les compotes et les barres de céréales (2ème ½ tour à la voiture)
Et je pense qu’on a du encore trouver une excuse pour revenir de nouveau à la voiture que nous laissons définitivement pour trottiner vers la ligne de départ.
10 h, l’équipe s’élance en queue de peloton et commence à remonter une coureuse, deux coureuses, trois coureuses ….. et Gigi n’est toujours pas cuite …. Tout juste un peu à l’agonie par la faute de son rhume…..
On traverse des sous bois, on monte quelques petites côtelettes, on « gravit » la dune et … enfin, la mer !!!!
Le sable mouillé accueille nos foulées (çà, c’est pour la touche de poésie) pour 2 kms environ.
Retour dans les dunes puis les sous bois. J’immortalise le passage aux 10 kilomètres de Ginette. Elle a l’air fraiche la bourrique, alors j’accélère et nous nous laissons emporter vers l’arrivée. Elle résiste toujours, alors on s’offre un sprint : passage de la ligne dans le même temps officiel, pourtant j’ai bien vu que ses grandes pattes l’avantageaient !
1h26’48’’ à mon chrono ! Yes, on s’était dit 1h30 …
Du coup, on fait un « Tope là » pour l’année prochaine et le 26 kilomètres. Quelqu’un veut nous suivre ?


* merci à Rodie pour le titre

------------------------------------------
La véritable histoire , par Ginette

Comment se faire avoir, embobiner, piéger : un mois plus tôt je "lâchais" un top-là virtuel, une semaine plus tôt je persistais en envoyant mon certif à Mac', quelque minutes plus tôt je faisais l’abominable constat : j'étais bel et bien foutue !

Pourquoi ? parce que voici ce qui l'attendait, la Ginette, la reine de l'excuse à "deux balles" pour ne pas mouiller son maillot, ne pas salir ses baskettes, ne pas affronter les tempêtes, bref pour ne pas trop courir :
"13 km sur des parcours très techniques entre mer, forêts et marais vendéen. Terrains difficiles et variés (sable, écorces de pin, terre...) et dénivelé constant"
Et la panique, petit à petit, me gagnait !

En bref et en amont …
A J-2, j'attrape un rhume ! (pensez ce que vous voulez … )
J-1 matin :
- "allo Mac' … j'vais pô bien : tête comme une pastèque, nez qui coule, et j'ai toussé 2 fois ! 3 peut-être"
- "et alors ?!? ramène ta fraise et j'veux pas t'entendre couiner !" (car sachez qu’elle parle comme ça, la chameau !)
J-1 aprèm' : je file chez le coiffeur pour Ôp'timiser (ça sera toujours du poids en moins et de l'aérodynamisme en plus)
J-1 après coiffeur : je cours pour attraper le train de just’essssse (vous auriez encore hurlé à l'acte manqué !)
J-1 soirée (vous l'attendiez, lecteurs avertis) : LIMOBIERE chez The Mac's Family. Et ensuite, sportives avant presque tout, les PÂâaaates !

Jour J : j'essaye encore mes meilleures excuses "j'ai les boyos r'tournés, j'angoisse", "j'trouve plus mes pompes ", "j'ai pas ma culotte de winneuse (ah si, mince).
Bien évidemment, nous sommes parties à l’heure, nous avons roulé sans encombre, nous ne nous sommes pas perdues, nous avons trouvé une place hyper facilement … bref , la poisse !!! :(
Malgré cette situation désespérée, Mac’ continue d’assurer un max (et s’assure par la même que rien ne me permettra de trouver une autre issue que la course) : elle prend en charge le retrait des dossards, elle partage ses épingles, elle porte l’eau, l’appareil photo, la barre de céréale, … etc

A TOUS CEUX QUI SOUHAITERAIT FAIRE UN TRAIL DANS D’EXCELLENTES CONDITIONS, je recommande vivement de le faire en sa compagnie, et faire quelques caprices (3 fois rien) auparavant :D

10h : le départ !
Et c’est simplement … pas mal du tout : à peine la ligne franchie la route descend (cool), puis nous marchons (passage pour seulement 1 personne) puis courons, marchons, courons.
« c’est ça un trail » demande-je ?, « c’est top, j’suis même pas essoufflée » affirme-je, « on ne mettra jamais 1h30 » pense-je …
Nous sommes dans la forêt, il fait bon, ça monte mais redescend très vite, c’est rock’n roll car racines, branches et sable, y’a pas foule mais avons néanmoins quelques personnes à doubler, les kms s’écoulent au rythme du garmin de Mac’.
Nous passons de la forêt à la plage, de la plage à la dune, de la dune au sous-bois et je trouve tout cela bien agréable :D
Bien sur, je continue de râler une chouille, j’ai un rôle à tenir ;) « j’manque d’air, j’respire pô bien les bronches sont prises... non non , n’accélère pas , j’peux pô »
A partir du 5 ou 6eme km je me demande a quel moment je vais craquer et en avoir marre de courir, comme lors des courses précédentes, mais non, ça n’arrive pas. Etrange. Les derniers kms seront même les plus agréables, les jambes sont juste là. Très étrange :D
L’arrivée est proche, nous l’apercevons et le jeu nous prend : petite accélération de Mac’ , je l’accroche. Je relance un peu plus, elle s’accroche. Nous augmentons l’allure jusqu’à … jusqu’à … UN SPRINT DE FOLIIIIIE YESSSSSSSSS !!!!! qui sera remporté par … (ça, les historiens auront fort à faire pour le savoir :D )

Et voilà, l’affaire est entendue. J’attrape un gobelet d’eau et un quartier d’orange tandis que Mac’ se bat avec un coureur pour lui piquer sa tranche de pain d’épice. Nous reprenons le chemin du retour, le chemin vers la « Goudale » réparatrice, vers le repas dominical, vers une sieste méritée.

The End

(ps : et comment qu’on remet ça l’an prochain ;D )

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net