La course à pied Les blogs courseapied.net : tortues

Le blog de tortues

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-12-08 17:31:09 : Seulement 2 sur 3…


…ou comment tout faire pour ne pas finir son premier ultra.

Au début je m’étais inscrit sur le petit trail de l’Origole pour terminer l’année sous le signe de la boue et faire ma première course de nuit. Et puis j’ai appris que je vais devoir me faire opérer de l’épaule et donc que je vais rater 5-6 mois de compétition, initialement prévu pour janvier j’ai surenchéri sur l’Origole histoire de me gaver avant mon repos forcé et faire mon premier Ultra. Il se trouve que j’ai du reporter mon intervention pour des raisons professionnelles à juillet et que je me suis retrouvé dans une équipe pour le Raid 28, j’ai décidé de maintenir mon inscription au grand trail mais ce n’était plus mon objectif principal : si je me sentais mal je ne terminerais pas pour ne pas mettre le Raid 28 à risque et décevoir mes coéquipiers…

Donc, c’est avec un objectif de faire 2 boucles que je me prépare pour l’Origole, une course de 3 boucles avec départ à minuit :
- Boucle des Mesnuls– 28,250km pour 670 m de dénivelé positif,
- Boucle des Vindrins/Artoire – 24,250 km pour 950m de dénivelé positif,
- Boucle du Coupe Gorge – 22,5 km pour 280 m de dénivelé positif

J’arrive bien en avance pour pouvoir manger un coup avant et me mettre dans l’ambiance mais le temps passe vite et tout d’un coup on se retrouve sous l’horloge de l’église pour attendre le coup de minuit et le départ. Ma stratégie de départ consiste de passer la ligne en dernier et partir lentement, trèèèès lentement et je suis véritablement le dernier à traverser la ligne de départ  Je profite des 2 premiers kms de route pour parler avec un des bénévoles qui tient le rôle de balayeur sur son VTT et je me force à maintenir le frein à main.

En suite on rentre dans la forêt et je maintiens mon allure, à un moment on sort des bois pour passer entre deux lacs et la vue est magnifique avec la lumière de la lune qui reflète sur l’eau, on replonge sous les arbres et bientôt commence la chasse au dénivelé. Les montagnes en Ile de France se font plutôt rare alors le D+ se trouve en serpentant une colline ce qui casse pas mal les jambes car les montées sont raides et les descentes glissantes alors pas de temps de se reposer, le tout avec de la gadoue jusqu’au chevilles te fatigue pas mal. Je retourne au gymnase après 3h46, large pour la barrière horaire de 4h30 mais je sens que les jambes ont déjà pris un coup, je ne suis peut être pas allé assez lentement… Le piège de cette course c’est le ravitaillement, tu te retrouves au chaud avec plein de monde qui ne continue pas car ils ont terminés leur course. J’étais prévenu mais j’ai trainassé quand même et j’ai eu du mal à repartir.

Je repars dans la compagnie d’un Kikoureur et on fait qqs kms ensemble jusqu’à ce qu’il part devant à la sortie d’Auffargis mais on se recroisera plusieurs fois pendant la boucle. Une fois tout seul je mets la musique et je ne croise personne d’autre avant au moins une heure trente, c’était ma partie préféré de la course toute cette partie autour des Vaux de Cernay. Certes les montagnes russes ou toutes les excuses pour chercher du dénivelé sont les bonnes et le fait qu’elle c’est quand même bien boueux pour une boucle sèche mais j’ai adoré me retrouver tout seul dans le noir :) Le 4 derniers kms sont assez plat avec un peu de bitume et je crois que c’est ca qui m’a cassé les pates le plus. Je retourne péniblement au gymnase et je décide de m’arrêter, j’ai mis 9h02 pour arriver jusque la et, bien que la barrière horaire de 8h30 soit largement dépassé, l’organisateur me met un peu la pression pour repartir. Je suis tenté mais ma tendinite au genou s’est réveillée et je n’ai pas envie de prendre de risque alors je prends un thé et je reste sur place.

Content d’avoir dépassé mes limites précédentes : je n’ai jamais couru aussi loin ni aussi longtemps mais un peu déçu que l’aventure se termine la. Quand je réfléchi je ne me suis jamais mis dans la possibilité de finir cette course car j’étais prêt à abandonner au profit du Raid 28 et mon objectif psychologique était de terminer la deuxième boucle. Au final je suis arrivé 139ème sur les 202 qui ont finit la première boucle et 97ème sur les 112 qui ont terminé la seconde. 98 personnes on finit la troisième.

Les réactions

Par Ginette, le 2008-12-08 17:44:22
Un rien teigneux quand même, notre grand breton :D

Tu as eu raison de laisser tomber la dernière boucle. De toute façon, elle était trop petite ! Rien à voir avec les 2 grandes où tu as assuré (9h ! poï poï poï) :D

La difficulté de la course ne me tente pas en revanche quand tu parles du reflet de la lune sur l'eau, ou des 1h30 en solitaire ... ça a comme un petit quelque chose d'attirant :)

Bonne récup Ouster :D

Par madie, le 2008-12-08 19:16:31
Bon c'est sûr que si tu pars déjà avec l'idée de t'économiser pour le raid 28 tu ne mettais pas toutes les chances de ton côté...
Mais tu as fait 52 bornes bon sang!!! Tu te rends compte???? Faut déjà être un peu barge, non? ;-))))
Bonne récup, et maintenant c'est à fond pour le raid 28!!! :-)

Par Isach, le 2008-12-08 20:11:33
Sage décision que tu as prise là, Ouster. Et bravo d'avoir été capable de courir si longtemps.

Par Ku, le 2008-12-08 20:52:38
Salut Ouster,
Tu as fait 1 marathon + 10 bornes dans des conditions pas banales, de nuit, avec du dénivellé, on peut dire que tu es un coureur chevronné, oh!!!
Non, tu n'as pas a être déçu, tu as bien rempli ton contrat.
Bravo et bonne récupe

Par alainP, le 2008-12-08 21:37:19
pffff, aucun intérêt, cette dernière boucle. Toute petite et pas un chouille de dénivellé :)))

Sérieux, voilà une superbe course, bien gérée. Tu as atteint tes objectifs (2 boucles) , et tu as été assez sage pour ne pas aller au-delà et te blesser : vivement le raid 28 !

Bravo à toi, "tortue"

Par Bloomer, le 2008-12-08 21:41:19
53Km Bravo ...
Merci pour ton CR.. Sage décision de t'arreter Bonne récupération.. et surtout ne soit pas décu.. Tu as été super..

Par marie, le 2008-12-08 22:19:34
bravo ouster !!!
ce sont les 2 plus grosses boucles que tu as couru ,c'est déjà génial !!!
et dans quelles conditions , hein !!!
l'ITB est fier de te compter dans ses rangs !!!
tu as fait un bon échauffement pour ton raid !!!

Par Mika B, le 2008-12-08 22:30:28
Ouster...Super.....en plus ça rime....

Que dire de plus....

Un trail de nuit, pas évident du tout, j'en sais quelque chose, et pas pret de recommencer ( pourtant sur une distance qui était nettement moindre(25km)...alors encore une fois BRAVO.
Mika.

Par Pelagie, le 2008-12-09 02:33:02
BRAVO Ouster et merci pour ce beau CR! Tu as complete ton objectif de 2 boucles, tu as ete sage de savoir t'arreter quand ton genou c'est fait sentir et tu y as pris plaisir, super effort! Tres bonne preparation pour le Raid 28! Bon repos bien merite et bonne recup!

Par flodm, le 2008-12-09 07:29:14
Immense BRAVO Ouster !
Il faut voir ça comme une "aventure", une nouvelle expérience ..et donc oublier la perf. Le but etait bien de réaliser ton objectif et c'est fait !!!
Par contre l'"arret au vin chaud" un peu long ... pas bien sérieux ça Ouster !!!
Repose toi bien et soigne ta tendinite
Avec toute mon admiration ....
FLO

Par Nafelola, le 2008-12-09 09:57:52
Bravo Ouster.
Comme je te l'ai déja dis, Chapeau bas pour ces deux boucles qui étaient ton objectif n'oublie pas.
Je pense que cette expérience te servira pour le Raid 28 qui m'a l'air sacrément coton lui aussi.

Par fo y croire, le 2008-12-09 10:21:15
Super au coeur de l'évènement OUSTER !
53km et que du bonheur, bon raid28 à toi ...
Félicitations pour ces deux belles boucles.

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)

Les 5 billets précédents

2008-12-04 19:15:42 : Une tortue veille......après les couchers de soleil .... - 6 photos - 16 réactions

Par ces temps sombres et frisquets, j'ai réussi à glacer sur clichés, ces beaux couchers de soleil, qui m'émerveillent.....
Pour moi, ces rayons de soleil, sont le coin d'oeil du jour, qui en s'en allant nous offre ses plus belles couleurs avec la promesse que demain avec lui, le bonheur sera de retour.....
Amicalement
Ku

2008-12-02 19:08:19 : La tortue des montagnes n'hiberne pas - 15 photos - 21 réactions

Contrairement aux idées reçues, la tortue des montagnes, passe l'hiver en plein air, profitant du paysage et du soleil pour parfaire sa PPG. Voici le temps qu'il faisait chez elle dimanche dernier lors d'une sortie "beurk" près de son logis.
Isach

2008-11-26 22:22:56 : Une tortue chez le roi soleil - 7 photos - 11 réactions

Pas de rapport direct avec la CAP, quoique, mais j’avais envie de vous parler d’une petite visite au château de Versailles dont le magnifique parc me sert de terrain d’entraînement lors de mes sorties.

Vivant depuis de nombreuses années à coté de ce château, je n’ai jamais vraiment eu envie de le visiter (ou le revisiter puisque la première et dernière fois date de l’école primaire). Pour moi son parc me suffit.
Seulement là, une expo temporaire m’a donné l’occasion d’y retourner, non pas pour visiter la galerie des glaces ou la chambre de la reine mais pour découvrir les œuvres de Jeff Koons.

Je ne vous parlerais ni de l’auteur, ni de ses œuvres mais j’avais juste envie de vous faire découvrir avec quelques photos ce que donne des œuvres contemporaines au sein d’un lieu hautement historique.

On aime ou on aime pas (moi j’aime), mais ce que je remarque, c’est que cela provoque des réactions et des commentaires dont voici deux extraits choisis :

Une jeune mère à sa fille : Si toi au moins cela t’amuse !
Ou à l’opposé
Une mamie à sa copine : cela au moins amène de la joie et de la bonne humeur.

Je conçois qu’un touriste venant spécialement voir le château soit troublé par cette superposition de genre, que le château n’est pas un musée ou une galerie, mais après tout, je trouve que les échafaudages installés pour la restauration du château sont bien plus gênant (quoique nécessaires et plutôt discrets).

Quel rapport a cette visite avec la cap et avec les tortues :
La vue sur le canal dont j’ai fait mainte fois le tour.
L’arrivée en haut des « cent marches » ou alors que j’étais en train de penser à un bon exercice pour une prochaine sortie (pas sur pour les 100), j’ai vu surgir un coureur.
Et enfin cette tortue en train d’escalader une grille au milieu de ce décorum royal.

Donc si cela vous tente, c’est jusqu’au 4 janvier et n’oubliez pas vos running le parc vous tend les bras.

2008-11-24 22:46:42 : Les anglais envahissent le pays! - 5 photos - 8 réactions

On m'avait vendu ce trail comme étant le plus plus beaux de l'Ile de France avec la meilleur ambiance, et bien on ne m'a pas menti :)

"Frais" de mon échauffement de 4h de CO à la Silvanight la veille j'arrive sur place bien en avance histoire de prendre mon dossard et papoter avec quelques coureurs. J'espérais que Ku sera la mais une blessure a gachi cette rencontre :( Je suis la en balade avec un objectif de tourisme alors j'ai mon appareil photo en poche et une stratégie qui consiste de franchir la ligne de départ en dernier et résister la tentation de doubler du monde.

Les filles commencent un quart d'heure plus tôt que les garçons et je prends le départ tout doucement en fin de peloton. Ca bavarde pas mal dans le peloton pendant toute la course et je continue à mon rythme tranquille. On arrive au premier chateau après 2km avec un groupe de cor de chasse sur la pelouse, c'est super beau. On passe par les jardins et on continue notre course après un petit bonjour de la Chatelaine :) En suite ils se succèdent qqs petites côtes et une vue imprenable sur la vallée de Chevreuse avant de rentrer dans les jardins du chateau de Breteuil et une montée interminable.

Trop vite on arrive au 3ème et puis au 4ème chateau et on annonce plus que 2kms - zut elle est presque terminée cette course :-( J'en profite pour comptabiliser mon état de fraicheur. J'ai couru 4 heures la veille à un rythme assez soutenu sur du terrain un peu cassant et j'ai remis ça ce matin mais plutôt en endurance/seuil. J'ai pas mal au genoux, mes jambes ne sont pas fatiguées et je suis bien dans la tête - si je devais faire demi tour et revenir au départ je ne dirais pas non (mais y'en a qui n'appelerait pas ca être "bien dans la tête").

Je franchi la ligne en 1h46 pour 18,5km, je suis dans le dernier tiers mais j'ai doublé 5/600 personnes même à mon allure endurance, je suis confiant pour mes courses plus longues en décembre et janvier :)

Une dernière surprise pour cette course : la viande... Un camion de boucher, du boeuf en dés, une plancha et des petits pics en bois - je suis au paradis :)

Je dis au revoir à ceux que j'ai rencontré, je prends un chocolat chaud du gâteau et je repars sous la neige qui tombe.

Je suis rentré vite pour remercier ma femme qui, malgré la migraine et 2 enfants malades, m'a encouragé pour courir mes 2 courses ce weekend et m'a soutenu par sms tout au long :)

2008-11-24 17:57:27 : Une Tortue perdu dans les bois - 1 photo - 10 réactions

Il se trouve que la personne avec qui j'ai fait cette course s'appelle la Tortue, désolé pour la confusion mais c'est forcément une personne bien :)

------------------------------------------------------

Il y a des moments dans la vie ou on se rend compte des sacrifices des autres pour nous permettre de s'amuser à gambader dans les bois. Ca faisait longtemps que j'avais prévu de faire la Route des 4 Chateaux le dimanche 23 novembre et quand la Tortue m'a proposé de faire la Silvanight (une Course d'Orientation de nuit dans les bois de St Germain en Laye) la veille j'étais tiraillé. En janvier je fais le Raid28 avec la Tortue comme orienteur et 3 autres plus costauds et expérimentés que moi alors prendre un avant gout de la CO et surtout repasser du temps avec la fort sympathique Tortue était soudainement devenu prioritaire mais je ne voulais pas laisser ma femme toute seule avec nos 2 ouragans pour tout le weekend ou presque. J'ai proposé à mon épouse d'annuler la course du dimanche matin car en plus j'étais absent la plupart de la semaine mais, juste pour me faire plaisir, elle me dit de faire les deux :-)

Samedi matin arrive et amène les mauvaises germes... gastro pour les 2 fils et grosse migraine pour ma douce aimée, au point ou même son ordonnance hyper costaud de la mort qui tue n'a point d'effet. Malgré cela elle m'encourage de partir et à 15h je prends la route de St Germain avec qqs remords mais en reconnaissant que j'ai quand même de la chance.

J'arrive sur place et je suis un peu impressionné par toutes ces équipes de CO, habillés pareils et déjà en train de parler stratégie... Je vais retirer notre dossard et notre carton, la Tortue n'est pas encore arrivée alors je vais écouter la radio et rester au chaud dans la voiture car il fait un peu frisqué. L'heure passe et toujours pas de Tortue, j'aperçois l'Electron et on échange qqs mots mais il est à la bourre lui aussi... La Tortue arrive enfin et explique qu'il a oublié qu'en région parisienne et il faut doubler son temps de trajet : la moitié pour faire la route et la moitié pour se garer !!

On retrouve l'Electron et l'Hypocampe au briefing et on chatche en attendant le départ, il y aura 6 balises a reporter mais la Tortue décide de rentrer directement dans le bois (on en ramassera une à la fin de toute façon). La Silvanight est une CO de nuit en équipe de 2 sur 4 heures, on avait presque 60 balises à chercher dans le bois et on savait qu'on ne les aura pas toutes alors autant profiter de l'occas pour afiner nos techniques d'orientation (pour la Tortue) et de poinconnage (pour moi). Nous sommes 111 équipes et une personne de chaque équipe s'aligne pour aller chercher une carte par terre une fois le départ donné. C'est un peu la meute mais je pèse 20 à 30 kgs de plus que la plupart des gars et je n'ai pas trop de problèmes à me procurer une carte...

On (càd la Tortue...) prend notre temps pour bien regarder la carte et décider d'un tracé initial et on part à une allure cool. Il fait encore jour et on prends le premières balises sans trop de problème. Le défaut d'une CO avec autant de monde c'est que les premières balises on est toujours à 30 dessus alors c'est pas facile pour l'orienteur de vraiment rentrer dans la carte car c'est tantant de suivre la foule plutôt que d'être sur de son coup mais la Tortue à su tenir la tête froide et n'est pas rentré dans ce jeu. L'autre défaut c'est que je devais faire la queue pour poinconner...

Je ne saurais décrire notre parcours en beaucoup de détails car je suivais aveugelement la Tortue. Tout ce que je sais c'est que la nuit est tombé assez rapidement et que la Tortue est hyper forte en azimut. Maintes fois il a pris un azimut et on est tombé direct sur la balise pile poil la ou il pensaitqu'elle devrait être. On a eu qqs petits moment de jardinage, notamment une épisode de ronces au 19 mais les 4 heures sont passés en un clin d'oeil et tout d'un coup on était sur le chemin du retour avec 12 minutes pour faire 2km, sur le passage on chope la 21 et l'Xtrem Team (l'Electron et l'Hypocampe) avec et on trace les 250 derniers mètres pour arriver avec 2 minutes de rabe.

On aurait peut être pu prendre 3 ou 4 (voire 5 me dit la Tortue) balises de plus mais on en a pris pas mal et on a fini dans la première moitié et on s'est régalé. C'est un ouster heureux qui a pris la route du retour.

En plus, en rentrant, la migraine de ma femme est passée et les enfants vont un peu mieux alors elle m'encourage de faire la route des 4 chateaux le lendemain matin :-)

Je me couche content, content d'avoir gouté à ma première CO et de l'avoir adoré, content d'avoir passé un bon moment à nouveau avec la Tortue et content d'avoir une épouse aussi formidable :-)

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net