La course à pied Les blogs courseapied.net : tortues

Le blog de tortues

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-04-07 22:03:44 : Une balade en forêt

Le Trail de la Vallée de Chevreuse - 17km.

Premier trail, alors plein de doutes et j'avoue que je suis assez impressionné par ce que j'entends sur le trail : belle ambiance, beau parcours mais dur, très dur... En plus de ca j'ai un voyage aux US la semaine précedent le trail, donc j'ajoute des problèmes de gestion du décalage horaire, de la fatigue du voyage et de la coupure de mon programme d'entrainement.

J'attéri le vendredi matin avec une grosse fatigue et la tête qui tourne mais je me repose bien la journée, je prends un cachet pour dormir la nuit et samedi je me sens en pleine forme. Les cachets me laissent toujours un peu "groggy" le matin et, départ à 8h dimanche oblige, je n'en prends pas la veille de la course. Je ne sais pas si c'est le décalage, le stress de la course ou les 2, mais je passe une des pires nuits de sommeil que je connaisse (et avec 2 garçons de moins de 3 ans j'ai pas mal de nuits blanches en mémoire récente !) Au moins comme ca je ne me suis pas réveillé en catastrophe et j'ai le temps de prendre un petit déjeuner équilibré et au calme avant de prendre la route.

Arrivé sur place il fait encore nuit plus ou moins et il fait 2° - j'hesite entre 3 épaisseurs ou 4, est-ce que j'ai pris mes gants, est-ce que je vais avoir trop froid, trop chaud...? Je claque un peu des dents et je me laisse encore plus impressionner par plein de monde en short et en t-shirt - ils sont pas humains ces trailers!!!

Je me rechauffe un peu dans les vestiaires et je sors à moins dix pour le débrief dehors, maintenant il fait jour avec un beau ciel bleu et du soleil - ca caille encore mais je commence à retrouver un peu de confiance. Après un debrief très pro et détaillé sur la course le départ sonne et tout le monde part - comme dans toutes les courses - à fond la caisse. Je m'oblige à ralentir (dans la tortue style!) et je prends la première côte en marchant (comme pour les 35 suivantes d'ailleurs), déterminé d'en garder en réserve pour la fin.

On est 5 ou 600 à partir et les coureurs du 51km (qui étaient 600 aussi) sont partis une heure avant nous, alors les 3 premiers km c'est que de la gadoue - j'ai failli perdre mes chaussures plusieurs fois car c'est une gadoue particulièrement collante et profonde alors y'a beaucoup de sauts et changements de voie pour chercher un chemin "sec". C'était marrant car je passais par des petits chemins entre les arbres en me baissant ou en sautant mais c'était vite fatiguant. On retrouve cette boue plusieurs fois sur le parcours mais aussi du sable, de la terre battue, des écorces de pin et même 2m50 de goudron!

On commence tous entassés et petit à petit la foule s'étire mais je ne suis jamais seul et une fois que j'ai trouvé ma vitesse de croisière je tiens plus ou moins ma place, je me fais doubler dans les montées, je double dans les descentes et dans les peu de plats je maintiens. A vrai dire ce n'est pas très facile de doubler car le chemin ne fait même pas un mètre de large et il n'y à pas beaucoup de lignes droites.

Il n'y à pas de balisage kilométrique et je suis content d'avoir mon GPS car mes cuisses brulent et mes pieds frottent un peu dans me chaussures à cause de la boue et le fait de pouvoir décompter les kms m'aide à gérer. Dans les 2-3 derniers kms je commence à vraiment fatiguer, je ne peux plus recommencer à courir immédiatement au sommet d'une colline - je dois marcher une minute pour récupérer mon souffle - et j'ai du mal à lever les pieds correctement lors des descentes. Heureusement le dernier km est moins montagne russe que le reste et je programme l'auto-pilote pour me rammener à la ligne d'arrivée. Le temps de prendre un verre de coca (beaucoup mieux que l'eau!) et une tranche de cake au citron et les organisateurs ont déjà affichés quelques résultats et la j'apprends que je suis arrivé 267ème en 2h17 et que le premier a fini presque une heure avant moi en 1h25. Ce matin j'ai appris qu'on était 399 à terminer et que le dernier a fini en 3h57. Je suis content de mon résultat :-)

Quelques stats pour ce qui aiment :

17km + 733m de dénivelé positif en 2h17 (7,44km/h)
FC Moyenne de 173 (90%) - ce qui explique les courbatures de ce matin!

J'ai vraiment apprécié cette course. Le paysage était magnifique et l'organisation très pro. Le parcours est très cassant et j'aurais mieux fait d'être plus reposé et mieux entrainé - faudrait ajouter un peu plus de dénivelé dans mes sorties pour muscler les cuisses - mais c'est une épreuve qui reste accessible si on est bien entrainé pour un semi par exemple. L'année prochaine c'est sur que je fais le Trail de la Vallée de Chevreuse - seule question : 17 ou 51km? J'ai un an pour me décider !

-ouster

Les réactions

Par alainP, le 2008-04-07 22:24:16
Bienvenue dans le monde merveilleux des courses natures ....
Pour une première, tu t'es vraiment bien débrouillé. Et au final, tu fais un bon temps. En fait, tu va découvrir que ce genre de course est beaucoup moins cassant que la route, du fait du terrain et des changements de rythme.
Bonne récupération

Par ouster, le 2008-04-07 22:37:25
effectivement, j'ai la fatigue musculaire comme après un semi ou le marathon mais je n'ai pas mal aux genous

Par Chmat, le 2008-04-07 23:23:35
Bien joué ouster, je vais découvrir ce monde fin mai avec un 35km, 700mD+, j'en ai pour autour de 4h30 à mon avis

Par ouster, le 2008-04-07 23:32:05
le Trail des Cerfs? il a l'air très chouette et Loudéac c'est sympa comme coin

Par Chmat, le 2008-04-08 07:05:42
C'est pas à Loudéac, c'est en forêt de Rambouillet :)
http://www.aesn78.org/

Par Madie, le 2008-04-08 09:56:04
Et bien félicitations pour ton premier trail et ton premier blog!
Elles étaient blanches des chaussures à l'origine????

Par Ku, le 2008-04-08 10:57:20
Salut Ouster,
Tu as fais une course pleine de sagesse, marche dans les montées et aussitôt tu remettais les gaz dans la descente. BRAVO
éh,c'est quoi la marque des chaussures ?
Bonne récup
Ku

Par fo y croire, le 2008-04-08 11:15:26
Sympathique ce petit CR !!

Bravo pour ce trail !!!!

Par ouster, le 2008-04-08 11:19:45
@chmat - y'en a 2 des Trails des Cerfs ! Celui de Rambouillet à l'air chouette aussi. Un membre du forum (Ego) le fait aussi

@Madie - non, grise claire. Heureusement, pcq je n'aurais jamais pu les récupérer!

@Ku - ce sont des Mizuno Wave Ascend : très comfortable avec une bonne accroche et beaucoup d'amorti

Par ouster, le 2008-04-08 12:50:49
@chmat - y'en a 2 des Trails des Cerfs ! Celui de Rambouillet à l'air chouette aussi. Un membre du forum (Ego) le fait aussi

@Madie - non, grise claire. Heureusement, pcq je n'aurais jamais pu les récupérer!

@Ku - ce sont des Mizuno Wave Ascend : très comfortable avec une bonne accroche et beaucoup d'amorti

Par Ginette, le 2008-04-08 14:08:53
C'est Vâchement bien ce résultat Ouster, et ton cr est agréable. J'aime tout particulièrement le passage (je cite) : " ...et une tranche de cake au citron".
Je connais un peu la La vallée de chevreuse pour y avoir randonner. En courant ? m'ouaich, faut voir ... :))

Par Bloomer, le 2008-04-09 01:17:13
Sympa ton CR
Félicitations pour ton premier trail
STP Arrête de te rouler dans la boue, tu es grand maintenant..,
L'an Prochain 51Km t'es capable..

Par ouster, le 2008-04-09 08:44:16
@Ginette : le cake au citron c'est un must - je vais en prévoir pour toutes mes courses maintenant !

@Bloomer - je suis très fier d'être resté adolescent depuis une bonne vingtaine d'années ;o)

Par marie, le 2008-04-09 09:13:03
j'ai enfin trouvé le CR !
bravo pour ce chrono qui est super malgré le dénivelé.
tu as couru en t shirt aussi ?



Par ouster, le 2008-04-09 12:05:04
@marie : en t-shirt... avec un autre t-shirt à manches longues et un coupe vent léger!

Par ouster, le 2008-04-09 18:25:50
@Ginette : le cake au citron c'est un must - je vais en prévoir pour toutes mes courses maintenant !

@Bloomer - je suis très fier d'être resté adolescent depuis une bonne vingtaine d'années ;o)

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Les montagnes russes


Il faut faire le queue pour monter


mais la vue en vaut la chandelle


je rammène un souvenir avec moi - 2 kilos de boue!


Les 5 billets précédents

2008-03-31 21:51:16 : Et de tri ... heu ... de trois ..... - 3 photos - 19 réactions

Hier, c’était le premier triathlon de la saison, à Bois Guillaume. Un « sprint » : 500m en piscine, suivi de 20km de vélo et 5km CAP.

Je n’avais pas trop prévu de la faire, celui-là. Une météo maussade, un retard dans l’entraînement, une douleur au genou, tant de raison de renoncer. Finalement, les collègues du club vont me convaincre. En fait, ce serait plutôt le trouillomètre qui poserait problème.

Ah, la fameuse partie natation. Nous sommes répartis en 7 «vagues », espacée de 20mn. Chacun a annoncé à l’avance son temps prévisible, afin de répartir les lignes d’eau de manière harmonieuse. Je suis dans la 6ième vague, ce qui signifie que je vais avoir les spectateurs … de la septième. M…. J’ai annoncé 15 mn, et prévu d’alterner brasse et crawl afin de tenir la « distance ». Top départ, je me lance dans 100m de mon crawl balbutiant, puis bascule en brasse de crainte de m’épuiser. Finalement, je sortirai de l’eau en 13 mn, dernier de la vague (en bonne tortue). Voilà qui devrait rassurer tous les triathlètes en herbe …

Une transition … boueuse, j’enfile casque, coupe-vent, lunettes et chaussures et c’est parti mon quiqui …

Le parcours prévoit 2 belles côtes et 2 belles descentes. J’avoue bien apprécier les montées. Par contre, le plateau venté, avec la pluie, bras et jambes nues, c’est moins glop. D’autant que je me sens désespérément seul, aucun autre coureur n’étant visible. C’est bon signe, je n’ai pas encore été rattrapé ! En descente, on ne va pas jouer les fangios, ce serait bête d’arrêter la saison si tôt. La combinaison trifonction est vraiment très confortable : on est tout de suite sec, dedans. Il fait juste un peu frisquet en descente.

Arrive le final en CAP, avec transition dans un gymnase, sur de la moquette. Grand confort, quoi. Sauf qu’une fois sorti, c’est de nouveau les cordes et le vent. Il faut faire 3 boucles. Les premières minutes sont délicates : les petits petons sont durs et frigorifiés. Je commence à me sentir bien à la fin de la première boucle, mais me plante et m’engage dans la boucle de pénalité (300m permettant d’effacer un « carton noir »). Quand on aime, on ne compte pas, hein. Je serai donc quitte pour 5km300.

Je finis en bonne forme, un peu gelé toutefois. 1H35, c’est beaucoup. Mais l’essentiel, c’est de s’être lancé. Une fois encore, j’ai beaucoup appris. Et j’appréhendrais la partie natation beaucoup plus rassuré la prochaine fois, en tentant cette fois de tout faire en crawl.

Quant à mon genou, c’est bizarre, depuis la fin de la course, je n’en entends plus parler.

Voilà donc clos le troisième tri de ma « carrière » (vous avez compris maintenant le titre ?), avec une belle envie de remettre ça, mais plutôt au Printemps, c'est-à-dire dans 2 mois, si possible avec du soleil … et quelques kilomètres d'entraînement supplémentaires en vélo qui devraient bien m’aider.

Tritortue

2008-02-24 21:01:34 : Deux Tortues de sortie au parc - 10 photos - 24 réactions

En voilà un joli programme. Retrouvaille de deux tortues franciliennes pour un footing au soleil de février...

Ginette & Krylin : footing dominical au Parc Départemental de La Courneuve (93)

2008-02-21 16:24:10 : Tarte au sucre de Bloomer - 1 photo - 18 réactions

Comme promis la recette de la Tarte au sucre

Il y a plusieurs façon de la préparer, Vous pouvez voir dans Google ( Tarte au sucre ) il y a des dizaines de variantes.
Celle ci c'est une que l'on fait...

Pour 6 personnes :

1,5 tasse (300 g) de cassonade
3 c. à table (soupe) (24 g) de farine
10 c. à table (50 g) de beurre fondu
3 jaunes d’oeufs
400 ml de lait Carnation (type lait concentré Nestlé)
ou crème fraiche liuide 35% (50/50 c’est bien aussi) Je préfére la crème fraiche seule
1 c. à thé (5 ml) de vanille ( Y a de la vanille si si)
4 Croûte (pâtes) à tarte (Pâte brisée c’est meilleur)

1)Mêler (Mélanger) la cassonade et farine. Ajouter le
lait ou crème, le beurre fondu,les oeufs et la
vanille. Bien mélanger dans une casserole sur feu doux
2) Dès l'ébullition, verser la préparation sur la pâte brisée.
3) Cuire au four à 350 F (± 180°C) environ +- 30 à 35
minutes. À verifier pendant la cuisson
Attendre une bonne heure avant de servir.
Avec de la glace à la vanille (encore) & un petit café ça se mange bien.

2008-02-17 19:35:58 : bamos à la playa - 4 photos - 14 réactions

Par ce froid polaire, rien de mieux qu’un WE en bord de mer.
Et donc ce matin, petite ballade de santé sur la plage. Du côté du Touquet.

Il gèle à pierre fendre, le soleil se lève … Comment décrire ? Que du bonheur, cette sortie.

1H30 pour faire je_ne_sais_pas_combien_de_km_et_je_m’en_fiche
à une FC de j’en_sais_rien

Juste pour voir le soleil se lever et profiter de la chaleur de ses premiers rayons,
Juste pour voir son ombre fuyante sur le sable,
Juste pour partager le petit dej avec les goélans,
Juste pour le plaisir de glisser sur la glace,
Juste comme ça.

C’est sympa, la CAP …


AlainP

2008-02-03 21:29:10 : Un "petit" 10km au soleil ... - 2 photos - 21 réactions

Tout à commencé hier, le rdv limobière étant fixé à 15h place de la mairie.
Et d'entrée de jeu, je me fais "engueuler" par les garçons : "GIGI ,ON AVAIT DIT SUR LA PLACE !" tout ça parce que j'ai déjà mon dossard sous le bras.(Brubru avait aussi le sien, s'est-il fait grondé, lui ?!? pfff). Vous comprendrez mes copines tortues, que ce n'est pas toujours facile facile :((
La dessus, Chmat (sourire en coin), qui me demande "tu as été chez le coiffeur, là ?". ça m'achève ! Bref, le ton est donné :))

Trés vite nous nous dirigerons vers "not' pub" (il est en passe de le devenir en tout cas) et commandons notre fût !
Ensuite, je crois que nous avons parlé un peu de cap, des ex-chrono, des futurs chronos, d'entrainement probablement :) ...
et il y a eu cette petite pause où l'on a pu profiter de la jolie frimousse du "futur" rayon de soleil de Rodie :)) et un mot au tel avec krylin pour apprendre que nous n'aurons pas la chance de le voir ce WE, mais ce n'est que partie remise.

Dimanche matin :
Réveil à 7h50, j'ai envie de déjeuner tôt, et surtout d'attraper le train de 8h58 pour avoir une chance d'encourager Brubru sur le 5km.
Et en effet je suis arrivé à l'heure sur la ligne droite de l'arrivée ... j'ai attendu, attendu, attendu ... et je l'ai râté ! Il aura probablement suffit d'une minute d'inattention pour que ce "bougre là" place son accélération cosmique :) dommage.
Et sans entrainement, môssieur "pête" un chrono royal (sur le 10km, j'aurais eu mon lièvre). On voit ça pour l'an prochain Brubru :)

10h je le retrouve avec Chmat près des vestiaires et ... Safran, cool !!! ce coup-ci on ne se rate pas :)
Rodie passe en coup de vent pour le bonjour du matin, un bonjour également à Enzo (j'hésite encore à ce moment précis : je me sers de lui comme meneur ou pas ?!? finalement, je préfèrais découvrir la course sans trop forcer :))
On abandonne Brubru qui devient supporter, pour un footing d'echauffement en compagnie de Safran et Chmat (footing de réchauffement aussi), et enfin nous nous plaçons dans le peloton.
Dès le départ, Chmat part vite en slalomant. Safran et moi restons ensemble environ 500m puis les choix et possiblités de doubler nous sépare.
C'est qu'il y a du monde sur cette petite allée de départ.
Je surveille mon cardio, trés vite à 180, mais je me sens bien et décide de garder cette allure.
1er km : ?? je ne sais pas trop, dans les 6'
2eme: ah bon, y'en avait un ?
3eme: a celui nickel je ne le rate pas, 16'40. Là, je me dis que je vais bôôôcoup trop vite (erreur de calcul dans ma tête, faut que je travaille ma table des multiplications), mais tout va bien.
après le 4éme, je croise Brubru qui m'encourage (trop sympa :)) et j'évite le ravito pour ne pas perdre de temps.
entre le 5 et 6eme, j'ai un petit coup de mou alors je "lève le pied" (cardio 178), ça se traduit pas les jambes plus lourdes, alors je me distrait
en observant les autres coureurs. La foulée redeviendra plus naturel après le 7eme, le décompte des km commence, ça aide... pour les temps, j'ai du regarder ma montre, mais j'ai déjà oublié :)
juste une remarque à ce stade : le cardio est monté à 182, et je cherchais mon souffle, alors qu'à 180 ça ne me posait pas de pb : j'ai donc découvert une limite :) (on approfondira le sujet avec Chmat lors de notre pause "CAFE !" d'après course ... )
Puis le 8eme, ça sent l'écurie, je n'ai pas envie de freiner
Au 9eme, 49' et des brouettes, je sais que je ferais 56' et qu'il me reste à garder ce rythme (c'est long 1 km) et ce malgré les quelques démarages autour de moi.
A la sortie du bois , au panneau Vincennes (là où avec Safran et Chmat on a fait "la course" pendant notre echauffement) j'accélère. Mais je ne ferais pas un sprint
"magique" non plus , sinon vous pensez, les 4" je les aurais bouffer ! :))
Résultat 55'04". ça sera mon nouveau "record" à battre.
Et peut-être bientôt, Safran en redemandait déjà losqu'on se quittait :))

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net