La course à pied Les blogs courseapied.net : tortues

Le blog de tortues

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-06-03 21:42:05 : Quand les tortues s'en vont au chatêau

Ce dimanche 3 juin, trois de nos tortues ont pris part à La Course du Château, à Vincennes : Chmat, Krylin et Rodie...

Voiçi le récit de leur aventure :

Chmat
-----
Mon CR va commencer à Maisons Alfort, station de métro école vétérinaire, ligne 8.
8h20, je suis dans les temps pour le RDV de 9h avec Krylin et Rodie. Le prochain métro arrive dans 3mn.
Ca passe vite et le voilà déjà. Je me prépare et bing, j'entends un bruit de plastique qu'on pête. Je me demande ce qui vient de se casser, je me demande également pourquoi le métro est arrêté au milieu du quai, pourquoi à l'autre bout une personne est allongée, pourquoi la conductrice a l'air paniquée et quand je vois le pare-brise felé, je recolle les morceaux et je comprend tout. J'ai pas été super vif d'esprit et pourtant je suis le premier à remonter les escaliers pour prévenir les agents RATP qu'un accident vient d'arriver.
La ligne risque d'être bloquée un certain temps, la police va sans doute venir, il faut que je trouve un moyen de transport de substitution. Il est 8h26, je décide donc d'y aller à pied. C'est mort pour 9h donc je préviens Rodie mais pour 10h pas d'inquiétude, je n'y vais donc pas en footing.

Finalement j'arrive vers 9h10 et déjà un paramètre me frappe : j'ai chaud, j'ai très chaud même. Va falloir être sage, ne pas être trop ambitieux dans l'objectif.
Après avoir discuté avec Krylin, Rodie et Stéphane (un pote de Rodie), je pars m'échauffer seul. Et je confirme il fait chaud ...
A 15mn du départ, je me place sur la ligne, il n'y a pas grand monde. Mais je transpire déjà c'est pas bon signe.

Pan c'est parti, tiens bizarre ça bipe pas quand je passe le tapis du départ, ça va peut être pas marcher mais c'est pas mortel, j'ai le temps de ma montre.

Km 1 : 4'08. Mais c'est quoi ce bordel, je suis pas à bout de souffle mais je suis parti mille fois trop vite. Quelle erreur ! Comment ai-je pu me tromper autant. En tous cas faut rallentir sinon je vais pas tenir longtemps sur ce rythme avec cette chaleur.
Km 2 : 4'22
Km 3 : 4'33
Km 4 : 4'41
Ca ressemble un peu à une descente aux enfers. J'ai freiné un peu volontairement pour revenir sur les bases de 45'. D'ailleurs je rejoins Rodie que je laisse filer, juste le temps de lui dire que je vais sur les bases de 45', je ferai pas mieux aujourd'hui. JE me sens pas hyper bien : le souffle ça va, les jambes ça va mais le reste c'est pas top.
Krylin a dû me doubler à ce moment là, il a l'air bien. Je l'aurai toujours en mire à 50/100m.
Km 5 : 4'43 => 22'29. Je suis pil poil sur les bases de 45'. En cas de négative split, ça peux le faire. Faut voir comment ça évolue sur les kilomètres suivants.
Km 6 : 4'37. J'ai accéléré, c'est sensible (premier km où je perds pas du terrain) mais par rapport à 4'30/km, je suis maintenant en retard de 6s. 4km c'est long, je vais attendre le 7ème.
Km 7 : 4'36. 12s de retard, faudrait gagner 10s par km pendant 3km. C'est symptomatique, j'ai pas spécialement envie de me faire très mal (en fait je n'en ai pas non plus la force).
Km 8 : 4'34. 17s de retard cette fois c'est fini. Je vais quand même essayer d'accélérer.
Km 9 : 4'28. J'ai doublé Krylin dans ce km, il a dû partir trop rapidement et là il craque un peu. Vu le retard, je fini en roue libre, je ne vais pas risquer de vomir, il n'y a pas d'enjeu au bout aujourd'hui.
Km 10 : 4'32 => 45'18

Pas de méga perf aujourd'hui, même pas une petite perf, pas de record non plus.
La chaleur c'est vraiment pénalisant, et je ne pense pas que je sois le seul à le penser.
Un départ totalement raté, avec deux premiers kilomètres beaucoup trop rapides, ça m'arrive pas souvent mais conjugué à la chaleur, fallait bien que ça se paye.
Par contre, j'ai encore augmenté un peu mon expérience. J'ai eu la sagesse de franchement lever le pied, de franchement m'assoir sur mon amour propre et de viser un temps de 45' proche de mon record. Au 5ème j'étais content d'être dans le rythme. Autre bon point la faculté d'accélérer petit à petit entre le 5ème et le 9ème. C'était juste devenu trop lent (4'43 c'est quasiment mon allure semi...).
Reste à voir comment ça va se concrétiser en terme de classement. Le temps n'est pas le meilleur mais le classement est peux être un peu mieux.
Pas de déception, mais j'ai toujours du mal sur les 10.



Rodie
-----
Bon, tout comme les copains, la course du château ne restera pas gravé dans ma mémoire. Je crois que j'étais un peu juste pour faire une perf après ma course de jeudi soir, mais bon, je limite la casse en finissant en 44'47".

Il faisait chaud ce matin et les amplitudes thermiques ne sont pas bonnes pour nos coeurs d'athlète. J'ai d'ailleurs établi un nouveau record de FC puisque je suis monté à 199 puls, et ce dès le 3ème kilo (après, j'ai mis ma ceinture au niveau de mon ventre pour ne plus voir mes puls).

Départ correct, mais après je ne vois pas le 1er kilo. Je place mon premier bip au 2ème, ce qui me donne 8'40" soit 4'20" au kilo pour les 2 premiers.
Kilo 3 : 4'28"
Kilo 4 : 4'28"
Kilo 5 : 4'34" et un énorme besoin d'eau, j'ai pris une bouteille que j'ai entièrement vidée sur mon crane, du coup ça va mieux
Kilo 6 : 4'26"
Kilo 7 : 4'29"
Kilo 8 : 4'36", là je perd un peu pied, je manque de jus et je commence à trouver les kilomètres très longs
Kilo 9 : 4'33"
Kilo 10 : 4'31"
Je finis dans un temps plutôt raisonnable, symptomatique de mon niveau actuel entre 44' et 45". Là où je vais devoir travailler c'est sur les 3 premiers kilos que je cours trop vite et du coup je manque de fraîcheur pour les 3 derniers. J'ai encore fini au bord de l'évanouissement, j'ai titubé jusquà une zone d'ombre et je me suis enfilé un litre de flotte avant de reprendre mes esprits et de revenir vers l'aire d'arrivée où j'ai vu Brubru finir sa course ainsi que mes 4 collègues de travail.

J'ai été content de voir mes petits amis Chmat et Krylin, navré que ça ne se soit pas bien passé pour vous les gars. Krylin, nouvelle chance à Choisy



Krylin
------
Me voilà donc, ce dimanche matin au point de RDV, peu de temps après je rejoins Rodie, Chmat et Steph, un collègue de Rodie. Nous avons tous le sourire aux lèvres, content du temps, puis finalement pas, car il commence à faire vraiment chaud. Sur le chemin de l’échauffement, nous perdons Chmat qui est parti plus tôt. Se situant dans le sas de départ pour les dossards noirs, nous ne nous reverrons qu’après la course et un peu pendant d’ailleurs. Dans notre sas, la pression monte… enfin en ce qui me concerne. Vais-je pouvoir tenir ? Steph, entend partir assez rapidement sur le premier kilomètre (4’00). Je ne me sens pas du tout de le suivre. Rodie partage mon avis et avisons de partir un peu en dedans sur les premiers kilos. Autour de nous, çà discute à tout va et les mecs ont l’air bien affûtés… Va pas falloir se laisser entraîner. Et toujours cette sacro sainte question qui trotte dans ma tête, vais-je pouvoir tenir ?

Top, départ… nous avions prévu de nous faufiler par la droite, tactique immédiatement suivie par Rodie, je lui emboîte le pas. Steph lui a du faire la même chose, mais on ne le reverra qu’à l’arrivée. Il avait prévu de partir vite, chose faite. Je continue pour ma part de suivre Rodie, en slalomant sur le coté… les jambes tournent bien, pas de problème particulier, le cœur monte tout doucement sur ces premiers hectomètre, rien d’anormal.

kilomètre 1 : 4’21
Bien, je pensais partir plus en 4’30 mais ce n’est pas plus mal, je fais essayer de maintenir ce tempo sans accélérer. Mais Rodie lui commence à imprimer le rythme, 5 puis 10 mètres nous séparent. Me pose alors une question, j’accélère progressivement pour le rattraper ou je laisse couler… Ni l’un ni l’autre, mon cardio est à 93% (vitesse de croisière), je décide de ne pas bouger et de faire ma course, tant pis c’est pas encore sur cette course que je pourrai accompagner Rodie

5eme Kilo : 21’58
Au niveau de l’allure, rien à dire… Au niveau du cœur c’est un peu limite, j’oscille entre 93% et 94% depuis le kilomètre 2. Fô savoir que ma limite, d’expérience, est fixée à 94%, aller au-delà, c’est faire 500 mètres et s’arrêter. Je souffle, je me relâche pour faire redescendre le cœur à 92-93%. Sauf que pendant ce temps, Rodie s’en va. Çà fait 4 kilomètres que je fais l’accordéon derrière lui. Une distance de 10 à 15 mètres maximum nous séparent. Nous tournons a peu près à 4’26 de moyenne. C’est un peu en dessous de ce que j’avais prévu mais là, mon cœur est à 94%. Je ne veux surtout pas aller plus vite au risque d’exploser et puis je commence à avoir vraiment chaud. Il est bien venu ce ravito. J’embarque une bouteille et improvise une douche avec puis avale quelques gorgées… Je prends mon temps en me disant qu’il va falloir continuer comme çà, sans prendre de risque, faire une seconde partie de course à l’identique et finir en 44’, proche de mon record perso. Oublions les 43’, ce ne sera pas pour aujourd’hui…

Bilan de ce kilomètre de répit : 4’30 au kilomètre 6

Pas trop perdu de temps que je me dis. Allez fini la récup, on revient tout doucement vers les 4’20, mon rythme de croisière. Mouais, sauf que je suis toujours à 94% mais là, je ne maîtrise plus rien du tout. Je cogite, je cherche à allonger la foulée, à caler mon souffle pour accélérer progressivement, surtout pas d’à-coups. Peines perdu, je sens que je cale ; le pire sans éprouver une énorme fatigue ou être complètement essoufflé, non je n’avance plus c’est tout…. Là je me répète la même rengaine, le seuil mon gars, le seuil… ya pas de secret !

Peu avant le 8ème kilo, je sais que les 44’ ne sont plus d’actualité… je cours au cardio et me stabilise à 93%... je sais qu’à ce niveau, ya pas de soucis. Non le souci viendrait plutôt d’un étonnant manque de hargne, j’ai baissé les bras. Mon objectif était de finir dans la 43eme minute et la je vais péniblement passer la ligne en 45’ voire 46’ si ma vitesse continue de dégringoler. J’arrive pas à ma battre, à tout donner.

En pleine réflexion sur le comment finir cette course, je vois Chmat, que j’avais croisé quelques kilomètre plus tôt, qui me passe et me dépose… « vas-y Mathieu » que je lance. Limite en spectateur d’ailleurs, Eh mais tu cours aussi non, j’envisage un instant de le suivre… à quoi bon ? De toute façon je suis loin de mon objectif alors maintenant on va finir comme çà…

Çà dépasse de partout, comme pour Chmat, je ne tente même pas d’accrocher telle ou telle foulée… non j’suis dans ma bulle et commence même à profiter du paysage.

Moi qui, sur le dernier kilo, ais pris l’habitude de finir au carton et même au sprint sur les 100m qui précèdent la ligne, là je fais coucou aux personnes qui nous encouragent, çà tourne à droite, voilà le château je le regarde on me disant que le calvaire prend fin dans 300, 200 mètres, qu’importe… je cherche ma femme du regard dans le publique, posté le long de la ligne d’arrivée à l’intérieur du château, je déroule le tapis rouge. Çà m’a intérieurement bien fait sourire d’ailleurs, et fini en regardant l’horloge chronométrique sur la droite.

Verdict : 45’29 (temps réel)

Mouais, je récupère tranquillement sur le coté et vais regarder ceux qui arrivent tout en essayant déjà de m’expliquer ce qui s’est passé. Je suis en nage certes, mais je ne me sens pas plus fatigué que çà… et là, la frustration commence… j’ai l’impression ne pas m’être assez livré, de ne pas m’être donné à fond. Pourtant, j’étais bloqué à une allure sans pouvoir changer de rapport… une vraie sensation d’impuissance…

De retour au vestiaire, je croise Chmat. Nous échangeons nos avis. Au fil de la discussion, je viens de prendre conscience que la chaleur m’a vraiment joué un tour et qu’il fallait peut-être relativiser ma contre performance.


Prochaine course : l’Ekiden de Choisy le Roi, avec la Turtle Team !

Plus d’infos sur : www.arunlife.net


Ci-dessous, un photo de Chmat et moi. Il manque Rodie, mais je ne l’ai pas croisé à l’arrivée.

Les réactions

Par Brinouille, le 2007-06-03 21:53:41
45mn29, plus vraiment un temps de tortue...qu'est ce qu'elle deviennent les tortues quand elles commencent à^aller aussi vite ? ; )

Par alainP, le 2007-06-03 21:55:55
Hey, les tortues, c'est pas si mal vos courses.
Le blème, c'est que la météo joue le yoyo, et que du coup, on est pas préparé.
Krylin, 93,94% de FCM en course, je dit chapeau, parceque moi, j'y arrive pas, je suis trop ... douillet.

A très bientôt

Par PARISI, le 2007-06-03 22:11:22
Bonsoir à vous CHMAT ( ben dis donc , la journée commençait mal !!! ), RODIE et KRYLIN

Merci pour vos CR et pour la photo !!
Sympa !!

Je trouve que vous avez tous les trois très bien couru , surtout avec ce changement de température !!!

Je regertte que l'on ne se soit pas rencontrés !!!

A++ et bonne semaine !!!

Parisi

Par Chmat, le 2007-06-03 22:27:22
@Krylin
C'est marrant, j'ai eu la même sensation de ne pas vouloir me battre, me faire mal.
D'un autre côté, même en accélérant j'ai quasi tous mes kms à une allure > 45' et quand je regarde la photo, je suis bien rouge. Je pouvais pas faire beaucoup mieux si ce n'est partir moins vite mais il était déjà trop tard.

Par PascaL, le 2007-06-03 22:43:44
Salut les "tortues",

Très sympas vos CR. Moi à dix heures j'étais en réunion (si si !), j'ai pensé à vous avec envie ! Bravo pour vos courses.

Par enzo, le 2007-06-03 23:01:43

Bonjour la Turtle Team ... et bravo à vous tous !!

Comme beaucoup la course n'a pas été une partie de plaisir. Rare sont ceux qui ont fait une perf' ce jour, à tous les niveaux ..

Par Rodie, le 2007-06-03 23:04:12
Je vous ai complètement loupé à l'arrivée. faut dire que j'avais vraiment tout donné et qu'il m'a fallu 10 bonnes minutes dans un coin tranquille pour pouvoir récupérer un poil. Ce fut néanmoins une belle course

Par bobi, le 2007-06-03 23:40:59
45'18; 44'47; 45'29, ca s'appelle un joli tir groupé !

Par Pelagie, le 2007-06-04 03:56:12
Pas mal du tout en vue de la chaleur et encore bravo! Sympa la photo!

Par Belon, le 2007-06-04 07:09:19
Bravo "the Turtles" !!!
45', c'est un bon temps Krylin, quand il fait très chaud, et c'est pas évident de gérer au milieu d'une telle foule...
Bonne continuation, et au plaisir de te rencontrer sur une course.
Amicalement, Belon !

Par romain, le 2007-06-04 08:51:01
bonjour Tous , pour des tortues , c'étaient les tortues ninja ! pas si lente que ça ! bravo !
@+++

Par Krylin, le 2007-06-04 10:33:09
Yep
Tortues cramoisies, on a été obligé d’aller un peu vite pour pas trop chauffer sous la carapace. Merci pour vos messages. Plus sérieusement, çà a été une belle course tout de même. Les tortues remettent çà pour l’Ekiden de Choisy Le Roi, avec des photos de l’équipe au complet cette fois.

Par STEGU, le 2007-06-04 11:59:11
Sympatique équipe, bravo les tortues.
Comme vous êtes dans les mêmes temps c'est interessant pour votre progression.

Par brubru, le 2007-06-04 12:13:06
Salut amis tortues
samedi, on s'est loupé de loin ...
j'ai dû retirer mon dossard vers 17h30

mais dimanche, je n'ai vu que Rodie !
où étiez-vous cachés, Chmat & Krylin ??

Chmat, pour venir, j'ai pris l'option bus (325 à école véto.) qui ns dépose devant le chateau ...

A+
Brubru

Par Krylin, le 2007-06-04 12:49:17
Bah, avant le départ on était avec Rodie... En revanche à l'arrivée, je ne l'ai pas vu du tout.

Par Rodie, le 2007-06-04 13:58:39
Je vous ai dit les gars, j'ai eu un mal fou à récupérer ... j'ai mis un bon 1/4 d'heure pour retrouver mes esprits, caché dans un trou d'ombre

Par krusti, le 2007-06-04 15:51:05

Bon esprit les gars.
Trés bon esprit..... ;-)

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Chmat & Krylin / Course du Château 2007


Les 5 billets précédents

2007-05-24 15:04:18 : Pour les tortues Breizh expatriées … - 16 photos - 26 réactions

C'est simple, beau ... simplement.
La nature est généreuse, son caractère tantôt doux, tantôt fort, et même si parfois le vent rend le ciel et la mer colère, le ciré jaune protège, et la crêpe au caramel beurre salé réconforte (pas d'image sur cette dernière … la tentation serait trop forte).

(Oup's) c'est Ginette !

2007-05-16 09:33:03 : un ekiden, ça use, ça use !! - 0 photo - 12 réactions

Comme bon nombre de forumeurs, j'étais moi aussi à l'Ekiden du 15ème samedi dernier afin de courir pour mon club l'USM Malakoff.

Ca c'est décidé très vite, jeudi soir à l'issue de l'entraînement. Puis vendredi, je reçois mon carnet de route : 4ème relayeur sur 10 km dans l'équipe 2 de Malakoff, équipe mixte 2 filles et 4 garçons.

Samedi, j'arrive sur place sans pression, pas grand monde, l'organisation semble un peu dépassée (montage in extremis et départ ajourné d'une bonne vingtaine de minutes). Par contre, bon point pour le speaker qui prend la peine de venir voir chaque équipe pour glaner des informations sur chacun, performances ou anecdotes.

Je vais dire bonjour à Sedef qui m'a brièvement servi de lièvre sur une précédente course ... avant que je ne sois laché

Et puis, le speaker annonce les références de chronos des premiers relayeurs ... je me pince, je ris nerveusement, je commence à prendre mes affaires pour partir ... il n'y a que des fusées, dans tous les clubs. A côté d'eux, je suis une vraie tortue. Bon, maintenant que je suis là, je vais aller jusqu'au bout. Et puis, je suis venu goûter à ma première expérience de course d'équipe.

Je m'élance au bout d'1h30 de course environ (après 3 bons relais de mes collègues de club, dans leurs temps), quelques mos échangés avec Bobi qui attend Krusti pour partir en trombe
Premier choc, je suis seul, désespérement seul ... je n'ai pas le goût des chevauchées solitaires, mais là pas le choix ... bonnes sensations néanmoins.
Deuxième choc, au sens littéral du terme un peu après l'Aquaboulevard avec un conducteur de jaguar qui, lassé d'attendre mon passage, force la main du bénévole ... c'est la partie la moins agréable du parcours, rue ou trottoir

Fin du premier tour, ah merde, il y en a un deuxième ... un petit peu de monde devant la table de ravito, "excuse le dérange" je prends un verre et je repars.

Second tour, un peu à l'agonie, les seuls coureurs que je vois me dépassent sans remors, ah héliport morne plaine ... un bref moment de célébrité lors de mon second passage devant l'aqua où un groupe de passants m'encourage ... parce que question encouragements et applaudissements, c'était pas vraiment ça !!

j'en finis en 44' environ ... je suis content, j'ai tout donné et je m'écroule satisfait

Notre équipe termine son ekiden en 3h04. nous faisons moins bien que notre équipe 1 qui finit 4ème mais nous partions de loin.

Cela restera une expérience mitigée, plaisir de la course d'équipe et de mouiller le maillot pour le club contre déplaisir de la solitude ... allez on pense à la prochaine maintenant

Rodie

2007-05-14 20:49:11 : tritortue ... - 7 photos - 22 réactions

Hier, j’ai fait mon premier triathlon. Un « découverte » : 500m de natation, 19km de vélo et 5km de CAP. Ca fait un petit moment que je le prépare. Le hasard m’a fait atterrir dans un club de tri en novembre dernier, j’ai profité de l’année pour progresser en CAP avec le club, et me dégourdir à vélo et en natation. Aujourd’hui, c’est le grand jour.

Un premier tri, c’est d’abord une belle prise de tête : apprendre le règlement, préparer son sac et ne rien oublier, prévoir les transitions dans sa tête. Comment gérer l’effort ?

Si le vélo et la CAP ne n’inquiètent guère, par contre la natation va être un sérieux problème. Déjà qu’en piscine, c’est … bof, alors là, en lac, avec une combinaison, au milieu de la mêlée ? Heureusement, on est regroupé par club dans le parc à vélo, ça rassure.

Le temps est maussade, il pleut. Le fond de l’air est frais, comme on dit.

Aller, il est 10 H, il est l’heure de se jeter à l’eau !

C’est extrêmement bizarre ! Avec la combinaison, je découvre qu’on flotte très haut sur l’eau. Je suis complètement perdu dans ma « technique » de nage. Du coup, je n’essaierai même pas le crawl : les 500m seront parcourus dans un mélange de brasse et de nage « petit chien ». 14mn plus tard, l’épreuve est terminée. En vraie tortue, je compte mes poursuivants : ils (elles) sont … 2, et il y a 171 devant ! Au moins, le parc à vélo n’est pas encombré -:)

14mn, c’est à peu près ce que j’avais prévu. Donc jusque là, tout va bien.

Première transition : on prend son temps. D’abord, reprendre l’équilibre : je me suis retrouvé à quatre pattes à la sortie de l’eau. Ensuite, dans l’ordre : remettre les lunettes de vue, ôter la combinaison (pas si fastoche), puis sècher ses petits petons avant d’enfiler les chaussures de vélo, mettre le casque, placer son dossard bien visible dans le dos et c’est reparti.

Je sors du parc et commence à doubler quelques concurrents dans le premier kilomètre. Je me suis mis sur les prolongateurs, tout va bien. Premier virage, je me remet sur les cocottes et … bling blang : je paume les prolongateurs -:( Comme quoi on ne fait pas que de bonnes affaires sur Ebay. Ces trucs me posent problèmes depuis leur achat, je décide de les oublier.
Je continue sur les cocottes. La grande surprise, c’est le confort de la tenue « trifonction » : rapidement sèche, qu’on ne sent pratiquement pas. Et en plus, on n’a pas froid. Pendant la partie vélo, je doublerai une quinzaine de personnes. J’hésite à foncer car il y a la partie CAP ensuite.

Deuxième transition, plus facile. Je change de chaussures, remplace le casque par la casquette repart et … sifflet de l’arbitre : ah oui, j’ai oublié, il faut mettre le dossard devant en CAP. Un demi tour de la ceinture, et c’est reparti.

Les 2 premiers km sont difficiles, j’ai l‘impression d’avoir des jambes de bois. Je fais des toutes petites foulées à rythme élevé : ça marche, je double quelques concurrents. A partir du 3ième km, tout va mieux, beaucoup mieux même. C’est là qu’on voit la qualité de l’entraînement au club.

Au final, une deuxième quinzaine doublés en CAP.

Je termine en 1H22. 23mn36 pour les 5km CAP (13km/h), 41mn en vélo transition comprise (29km/h) et 17mn pour la natation et la très longue première transition. 144 sur 174 classés.

Bilan : que du bonheur et une envie de mettre ça très rapidement. J’ai bon espoir de gagner quelques minutes à vélo (là, j’ai un peu hésité de peur de me cramer) et en natation.

J’ai un entraînement en lac planifié pour jeudi prochain, et je pense refaire un « sprint » courant juin.

Le tri, c’est vraiment fantastique…

AlainP

2007-04-23 16:53:10 : Des tortues ...et des lièvres - 3 photos - 4 réactions

2007-04-18 10:28:45 : M de P - 1 photo - 1 réaction

A+

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net