La course à pied Les blogs courseapied.net : tortues

Le blog de tortues

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-08-19 13:45:50 : Grey turtle en vallée d'Aoste

Voici donc un petit résumé de mes vacances en vallée d'Aoste :

Le temps, d'abord, plutôt mauvais, froid, humide... Il est souvent tombé de la neige à moins de 2000m, et le zéro degré était souvent à moins de 2500m. On apprend vite ce que ca signifie, quand on loge à 1400m (en maison heureusement, pas en camping!) : brrrrrr....

Les ballades par mauvais temps en montagne, c'est pas marrant et ça peut même être dangereux... La prudence s'impose, pas question de faire n'importe quoi. Les quelques randonnées que j'ai faites l'ont été plutôt en basse montagne. J'accompagne quelqu'un qui connaît bien le coin, qui sait choisir des belles randos qu'on peut apprécier même par temps un peu couvert, qui connaît les chemins pour faire des boucles au lieu de simples allez-retour. Le manque d'entrainement fait que l'on a eu du mal à dépasser les 1300m de dénivellé. N'empêche que si on rajoute de longues traversées, ca finit par faire des randos assez longues!

4 août :
Toute petite ballade pour "dégourdir les jambes". C'est pas trop la forme, mais on se console en ramassant des framboise, des fraises des bois, des myrtilles... en se dépêchant pour éviter la pluie qui fint par arriver.

6 août :
Temps plutôt couvert encore. On part de Glassier, qui mérite bien son nom car il y fait toujours particulièrement froid, pour monter directement vers les prairies de l'Acqua bianca, qui tire son nom (eau blanche) de la couleur du torrent provenant des glaciers. On est sous le grand Combin, ça caille, on redescend assez vite les 550m de dénivellé pour rentrer manger à la maison, au chaud!

7 août :
Le temps est enfin plus clément, et on se décide assez tard (vers 9h) pour une rando dans la vallée où je loge, la Valpelline : on va vers la petite chapelle de Verdona, puis le col de l'Arpeyssaou (2494m) en passant par de magnifiques prairies fleuries : en particulier : gentianes diverses, arnica montana. De là haut (relativement), on salue de loin le Mont-blanc et les grandes Jorasses, qui pointent derrière les nuages. Il est de l'autre côté de la vallée d'Aoste, mais c'est bien le plus grand! belle vue aussi sur le Mont Velan, et les sommets tout proches, la Becca Morion par exemple, au dessus de laquelle plane un aigle royal... On redescend en passant par le mignon bivouac de la Liée, dans la vallée parallèle à celle que l'on a montée. Environ 1200 m de dénivellé.


9 août :
Cette fois on se décide pour une excursion dans le Parc national du Grand Paradis, dans l'espoir d'apercevoir des animaux. Ma "guide" choisit une excursion où on rencontrera vraisemblablement peu de monde, et qui sera plutôt constituée d'une longue traversée de la vallée, en direction de lacs. Ca commence quand même bien sûr par une bonne montée, mais après c'est relativement plat. Dans le montée plutôt raide, on croise un groupe de randonneurs à vélo allemands, qui ont malheureusement pour eux emprunté une route qui était en projet il y a quelques années, et qui était marquée comme telle sur les cartes, mais qui n'a jamais été terminée! Et les voilà obligés de descendre avce les vélos et les bagages par ce petit chemin escarpé... Une fois en haut,un premier petit lac, avec vue sur le glacier du Gran Paradiso, et cris de marmottes dérangées... Et voilà des chamois! On observe pendant quelques minutes un premier groupe, à la belle couleur caramel. Plus loin, un petit groupes de bouquetins, et puis, de nouveau, d'autres chamois. Rien que ces rencontres valaient le déplacement. On aperçoit aussi quelques marmottes. Il faut à un moment traverser un "clapey" de rochers, chose qui m'aurait plutôt angoissée il y a quelques années, mais qui m'amuse maintenant. On ne suit pas des marques de sentier, on improvise la traversée, en faisant attention à ne pas se retrouver bloquées par un rocher trop à pic, par lequel on ne pourra pas descendre. Ensuite, c'est déjeuner près du lac (lago Nero), en dégustant des tranches de lard gras, j'adore! J'ai malheureusement épuisé mes piles à force de photographier les chamois, plus de piles pour le lac et ses frères! Pour la descente vers la vallée, on emprunte un chemin où il y a bien plus de monde. Mais ca n'empêche pas de voir un chamois particulièrement peu farouche, à l'air blasé! Petit dénivellé pour aujourd'hui, 800m.

14 août :
On décide d'allez admirer la Grivola, encore une fois dans le parc national, en espérant que comme prévu, le temps dans le sud de la vallée d'Aoste sera plus dégagé que dans le nord. Il fait froid encore, on monte tranquillement par un joli sentier entre deux cascades, pour arriver d'abord à un bivouac, puis après un dernier effort, aux prairies se situant sous le sommet du Gran Nomenon, à côté de la Grivola, où paissent des vaches et se gèle un pasteur d'origine marocaine qui doit se demander ce qu'il est venu faire dans cet endroit glacial! Son chien vient nous quémander des restes de repas... On s'aventure un peu plus loin dans la prairie et les rochers juste sous la Grivola, pour mieux voir le calcaire jaune du Col de Belleface, puis on redescend par un autre sentier. Dénivellé environ 1300m.


Pour ce qui est de la tfl, bilan mitigé : certes je n'ai pas eu vraiment mal, malgré les longues descentes escarpées (en plus j'arrive à allez assez vite maintenant en descente, au début c'était piano, piano...), mais j'ai quand même ressenti une certaine gêne au niveau du tendon. Je massais à l'anti-inflammatoire avant de partir, et après à l'huile welleda, voire un glaçage si la rando a été longue. Etirements bien sûr le soir et le lendemain.
Donc j'attends encore une bonne semaine avant de reprendre la cap tout en douceur...


Hélène

Les réactions

Par Delphine, le 2006-08-19 13:57:57
Salut Hélène,

Sympas ces photos! On attend l'histoire maintenant :o)

Delphine

Par michette, le 2006-08-19 14:17:58
très belles photos hélène; bien disons qu'on va faire un mixage avec le cr d'angelo de la sicile sans photo, et le tien avec les photos...

Par Sedef, le 2006-08-19 14:55:59
Belle balade ma foi, un peu sous les nuages.

Par Steph, le 2006-08-19 15:00:54
Avec de l'imagination, on dira que c'est en Sicile. C'est en Italie de toute façon !

Par alainP, le 2006-08-19 18:16:57
salut hélène.
Bon, finalement tu as pu naviguer entre les gouttes.
Merci pour ces belles photos.
Et prudence pour la reprise, ok ?

Par hélène, le 2006-08-19 19:15:08
Voui, Steph, c'est en Italie, mais un peu loin de la Sicile! :-)
Alain, bonnes balades à toi, et ne t'inquiète pas, je vais être prudente. Peut-être un peu de vélo pour commencer, tout tranquille.

Par Colimaçon, le 2006-08-19 23:29:57
Salut Hélène

Devines où je suis allé début aout? A Quimper pour acheter un peu de faiënce...

Je ne sais pas comment tu t'étires, mais attention de ne pas agraver ta douleur si le mouvement n'est pas parfait. Je te dis ça car ça m'a causé 2 semaines d'arrêt il y a quelques temps.

Profites bien de la fin de tes vacances.
A+

Par liline, le 2006-08-20 22:05:32
J'aime les photos de montagne. Contente de te revoir parmi nous. Ton prochain blog pour ta 1ere sortie de reprise dans quelques semaine ? Allez on y croit !

Par MariedeLyon, le 2006-08-21 09:25:28
Merci pour ces belles photos qui font rêver...
Marie

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


6 août : Première petite ballade : vers "l'eau blanche".




7 août : vers Verdona, puis col d'Arpeyssaou



Gentianes "germaniques"


Aigle royal


Becca Morion


Joubarbe


Mont Velan


Bivouac de la Liée, et en arrière-plan, dans les nuages, de gauche à droite respectivement : Mont blanc, pointe des Grandes Jorasses, Mont Velan


Prairie de gentianes...


Achilée Millefeuille


Vue sur la vallée de la Valpelline


9 août : De Pian Borgno au lago Nero (parc national du Gran Paradiso). Ici, le Gran Paradiso.


Encore le gran Paradiso, avec un petit lac devant.


Chamois! le premier de cet été...


Et ils sont plusieurs en plus...


Ceux-là, ce sont des bouquetins (population en régression cette année, alors que la population des chamois augmente)


Deuxième groupe de chamois


Que les tiendus qui ne connaissent pas le nom de cette fleur se manifestent :-)


Un "Clapey" à traverser... Ne pas perdre de vue le but tout en trouvant une voie praticable, un jeu assez amusant!


14 août : Vers les prés du Gran Nomenon, pour admirer la Grivola malgré le temps couvert. Cascade.


La voilà, la Grivola, qui fait sa timide en se cachant derrière les nuages, mais qui laisse admirer ses glaciers...


Et lentement se dévoile, vue depuis les prés du Gran Nomenon.


Un peu jaloux, le Gran Nomenon!


... mais bon, faut dire qu'elle est belle, la Grivola!


Et, à côté de la belle dame, le col de Belle face, tout de calcaire jaune...


Les légendes en rouge ne se voient pas très bien, il faut lire : Grand Combin, Mont Blanc, Valpelline, Parc Gran Paradiso


Lago Nero (la tâche noire juse sous l'écriture en rouge)


Gran Nomenon, Belleface, Grivola


Les 5 billets précédents

2006-08-09 09:03:29 : Sortie d'une tortue ex-tiendue... - 11 photos - 10 réactions

Voici quelques photos de ma dernière sortie, hier,55 mn allure tortue.Mes semelles sont mes compagnes de sortie depuis 3 semaines et demi maintenant :l'adaptation est à présent impeccable (après méga courbatures,foulée perturbée et mauvaises sensations de course) je ne sais pas quel degré d'incidence les pieds creux ont sur un syndrome rotulien mais en tout cas je ne soufre plus du tout des genoux (j'ai profité de mes semaines d'arret forcé pour perdre quelques kgs afin d'alléger mes pauvres rotules)Pour la déchirure musculaire je pense que c'est un mauvais souvenir à présent et je me rend compte de ma chance en comparaison à ceux et celles du forum qui trainent des tfl ou autre blessures.
Bon revenons à nos moutons,cette sortie: tout près de la Cité de l'espace c'est l'endroit ou je cours depuis mes débuts en Février,hier j'étais accompagnée de mon chéri (à vélo) et de notre fils (dans le siège vélo!)une belle petite sortie tranquillou...Voilà je voulais juste vous faire partager ma joie de pouvoir repratiquer la cap.
Ce billet est dédié à Caro/Cestpasmoi avec qui j'ai bien l'intention de recourir un jour!!!

2006-08-04 17:48:46 : TFL, quand tu nous tiens...Ou deux mois d'arrêt pour rien - 0 photo - 25 réactions

Ma généraliste étant en vacances, je vais voir ce matin celle de mon mari. Il s'avère que j'ai une belle angine-laryngite-sinusite-bronchite (je n'ai pas tout retenu), les poumons qui crépitent et tout et tout, et j'en profite bien sûr pour lui parler de mes TFL.

Petit résumé : arrêt de la CAP depuis le 7 juin, douleur survenue non pas en courant mais plus tard dans la journée, diagnostic de double TFL. Glaçages tous les soirs le premier mois, anti-inflammatoires, ultrasons etc...Et pas d'amélioration, j'ai mal tout le temps, même au repos, même la nuit sans bouger.

Comme les radios ont montré un syndrome rotulien et des pieds à tendance un peu plate, surtout à gauche, j'ai droit à des semelles...Qui n'entrent que dans mes chaussures de CAP. Au bout de quelques temps, les traitements ne faisant rien, je me décide à les enfiler le soir en rentrant du bureau (soit environ trois heures par jour) et au bout de quelques jours il me semble qu'il y a une nette amélioration.

J'attends encore plusieurs jours, je fais bien attention à ne pas tirer sur les tendons...Le week end dernier je trottine une dizaine de minutes sans problèmes. Pas de douleur pendant ni après. Lundi je trottine à nouveau, 28 minutes pour être précise...Et deux jours après, les douleurs reviennent à nouveau de plus belle :-( Et les perspectives de reprise s'éloignent encore.

Revenons donc au médecin ce matin :
- elle confirme bien la TFL, surtout à gauche où elle n'y est pas allée de main morte (Aïeeeuuu ! Ca me lance depuis qu'elle a titillé le tendon !)
- elle me dit que les séances de kiné ont sûrement été mal faites ("heu...Docteur, ce kiné-ostéo c'est vous qui me l'avez indiqué il y a quelques mois"-"Oui mais peut-être que pour ce genre de chose vous devriez en voir un autre")...Mais pour autant elle ne me marque pas de nouvelles séances ni ne m'indique un autre kiné. Elle fait une lettre à l'attention d'un médecin ostéopathe qu'elle me dit ne connaître que de nom (?)
- elle m'engueule presque parce que je ne me suis pas fait faire des semelles de ville dans la foulée (mais M'dame j'savais pas moi !) et me tend une nouvelle ordonnance pour des semelles à porter en permanence donc
- et me congédie en me disant que grosso modo j'ai perdu deux mois pour rien.

En fait ce sera plutôt trois mois, puisque les vacances approchent et que les prochains RDV seront au mieux en septembre.

Ah...Et quand elle m'a suggéré de changer pour le vélo ou la natation, et que je lui ai répondu que j'avais vraiment trouvé un grand plaisir à pratiquer la CAP et que je n'avais pas envie de faire autre chose (sauf de façon temporaire)...On ne peut pas dire qu'elle se soit montrée très compréhensive !

Voilà, désolée d'être un peu longue mais j'ai le moral dans les chaussettes. Et j'en profite pour remercier chaleureusement tous ceux avec qui j'ai pu discuter depuis deux mois de leurs bobos ou des miens (Delphine, Toto, Ulysse, Hélène, Liline, Colimaçon, AlainP, Sophquipeut, La Pépite et bien d'autres encore). Ce forum est un merveilleux soutien, et je souhaite à tous les tiendus de le rester le moins longtemps possible.
--
Caro

2006-07-24 09:50:36 : La course à la mer - 0 photo - 5 réactions

Pour arriver à caser ma séance de footing pendant ce week end à la mer (au nord de Caen) je mets en application ma super idée : rejoindre la mer en courant, pendant que ma motié prend la voiture.

2.2 km me dit-on. Je pars vaillament sur le petit chemin qui mène vers la mer, on se croit en rase campagne. Elle est où, elle est où la mer ? Je m'imagine qu'elle doit être derrière cette rangée de maisons, ou juste après ces arbres là. Arrivée dans un petit village. Langrune sur mer, avenue de la libération : c'est que, assurément, je ne dois pas être loin ! Suivons donc les pancartes "Plage".

Enfin la voilà, après 35 minutes (décidément, 2.2 km c'est sous-estimé..) : on est en pleine marée basse, super, je vais avoir toute la place que je veux. Le cardio titille les 80%, c'est qu'il y a du vent ! Je rejoins le village suivant par la plage en savourant ces foulées sur le sable dur (tu vois Alain j'ai suivi tes conseils!). Au final 51' dont 15 en bord de mer, le bonheur quoi ! Il manque juste les photos, désolé...

Tortue liline

2006-07-19 09:35:27 : Sortie du soir, espoir ! - 0 photo - 7 réactions

Bon et bien sur les bons conseils de Sophie, hier, j'ai soupé tot (18h30) et je suis partie courir à 20h30 !
il faisait super bon et mon parcours était tout à l'ombre
c'est pas du tout les memes sensations en fait ! j'avais vraiment des jambes, pas de pb de souffle, pas le coté brulant du soleil qui asphyxie !
bref le pied total etpuis ca sentait bon un peu partout : l'herbe coupée, les fleurs, les barbecue !!

bref je me suis régalée

j'ai couru 45 mn et là ou je suis contente c'est que pour rentrée, j'ia une bonne cote sur 750 m. d'habitude, au bout de 100 m je flanche et je finis a pied.
là , je l'ai toute montée en courant.

Certes pas vite,mais en courant et le souffle et les jambes allaient tout bien
jétais super contente!

au retour, douche fraiche, étirement et j'ai dormi comme un bb !

c sur je recommencerai !!

ce soir c piscine !

bisous tout le monde

Marie

2006-07-16 15:03:05 : 13 bornes sous le cagnard ... - 1 photo - 9 réactions

Ce matin, c’était la « virée des galopins », à Soulac. Je me suis inscrit pour le 13 km. J’ai prévu de boucler cette course en 1H05, soit 12 km/h.

Gros soleil, Grosse chaleur (probablement vers les 30°C), la course débute à 9H45… On verra bien.

Et c’est parti. Les 3 premiers km seront franchis en 15mn16, soit presque dans les temps. 5 ravitaillements étant prévus, ce sera juste une gorgée d’eau et un arrosage de casquette pour le premier. Il commence à faire très chaud, et le cardio monte, monte …
4ième km en 5mn27. 5ième en 4mn20 ( probablement une erreur de panneau), 6ième en 5mn41.

Au sixième km, je n’ai que 45s de retard sur le temps prévu : rattrapable !

Il commence à faire très chaud. Je m'arrête maintenant aux ravitaillements pour boire et m'asperger.

Le terrain, c’est du bitume, du béton brûlant et maintenant … du sable! Ils ont osé ! Là, je marche, pas question d’abimer mes tendons fragiles. J’en profite pour avaler un gel, truc que je fais toujours en course vers 35 mn. Par endroit, il y a de la paille sur le sable, cela fait un sol très doux.

6mn52 pour le 7ième km ( très dur, ravitaillement + pose pipi +marche), 6mn06 au 8ième, je commence à être très fatigué, c’est clair. Et le cardio ne baisse pas, 175 en moyenne. Je change mon objectif et vais tenter de finir en 1H10.

On longe une voie ferrée, et on voit les premiers revenir de l’autre côté. Et de l’autre côté, c’est l’ombre. J’aurai presque envie de couper ( :) )

5mn45 pour le 9ième, 5mn37 au 10ième : les 10 km seront bouclés en 55mn07.

6mn19 au 11ième, ça devient très très dur. 5mn41 au 12ième, on aborde une côte.

Je suis à 188 de FC au bas de la côte, c’est ma FCmax. Je tente un truc. J’accélère dans la côte et … 194 ! nouvelle FCM …

Le dernier km sera franchi en 5mn et 9 s

Au final, j’aurai fait le parcours en 1H12mn16s.

Je termine relativement « frais », content de m’être bien donné. De toutes façons, avec cette chaleur, impossible d’aller plus vite. Et j’apprécie le bain de mer tout proche, où l’eau parait bien froide.

Je note précieusement ma nouvelle FCM, en attendant la prochaine.

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net