La course à pied Les blogs courseapied.net : tortues

Le blog de tortues

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-04-26 13:31:11 : reprise en douceur

bon alors aujourd'hui décrassage d'apres course...
et bien ce fut "que" 30mn pépère car en fait, alors que je n'avais plus l'impression d'avoir de courbatures (j'en ai d'ailleurs quasiment pas eu) et bien quand j'ai commencé à trotter oualla cétait unp eu dur
du coup je me suis dit "pas la peine de forcer, on y va tout cool"

alors j'ai fait 30' en endurance (138 soit 67% FMC) et 15 mn étirement

voili voila

prochaine séance samedi pour endurance plus longue (50-55 mn)


Bonne aprem

Marie

Les réactions

Par Colimaçon, le 2006-04-26 13:54:48
Tu as eu raison Marie d'y aller molo. On récupère tous de façon différente. L'idéal c'est de le faire dans les 24h après la course, mais il faut avoir le temps pour cela.

Par titemarie, le 2006-04-26 14:02:00
ah oui ? j'aurais du y aller plus tot (genre lundi ?)
ah bah je savais pas, je croyais qu'il fallait laisser le temps... ?

Par Colimaçon, le 2006-04-26 14:08:10
Non, en fait c'est beaucoup mieux pour éliminer l'acide lactique de le faire le plus tôt possible. A 65-70% de ta FCM, tu utilises l'acide lactique comme carburant. Delphine finit ses courses par un petit footing et plus près de nous Liline et ... moi aussi.

Par titemarie, le 2006-04-26 14:14:14
ah bah je saurai pour la prochaine fois
apres ma course, j'ai marché simplement 10 mn et fait des étirements....

Par hélène, le 2006-04-26 14:53:40
Moi j'ai trottiné quelques minutes après la course, mais ca n'a pas suffit, lol! Par contre la piscine a fait du bien. Je vais peut-être aller trottiner ce soir aussi

Par liline, le 2006-04-26 15:31:06
Oui, sauf que avec Coli on s'était un peu emballé et pour le footing de décrassage j'étais plutôt à 85% qu'à 70%... M'enfin, tant pis!

Par titemarie, le 2006-04-26 15:33:48
cétait un decrassage actif liline alors !! :-)))

Par Colimaçon, le 2006-04-26 15:58:41
Oui du coup, on a recouru dès le lendemain pour éliminer tout ça. Même pas mal !

Par titemarie, le 2006-04-26 16:22:08
trop fort vous deux

Par alainP, le 2006-04-26 20:59:15
et comme le lendemain, c'était aussi à 80%, il a fallu recourir encore le surlendemain pour éliminer ... etc ...
Non, je blague.

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)

Les 5 billets précédents

2006-04-24 19:27:36 : Petit décrassage... - 0 photo - 9 réactions

Ah, ben j'ai pas eu mon compte de CR hier soir, alors j'en rajoute une couche aujourd'hui (il faut laiser sécher une journée entre les deux, lol!)

Je ne sais pas si ça se voit trop sur les photos, mais il pleuvait sur Quimper cet après-midi là... pas des cordes, mais quand même bien humide. Ce qui fait que moi qui ait presque toujours échappé à la pluie pour mes entraînements (mais si, mais si!), je faisais ma première course sous les gouttes! A tout prendre, j'étais plutôt contente : la veille il faisait un soleil magnifique, mais c'était chaud et lourd : pas l'idéal pour espérer mon "chrono". Mais ça explique la casquette : pour empêcher les gouttes d'atterrir sur mes lunettes!

Beaucoup de queue au retrait des dossards, finalement vient mon tour, hop, ça y est, je serai le numéro 353... Difficile de reculer maintenant! Et là je remercie Drine, parce que vraiment je n'y aurais pas pensé, à apporter des épingles à nourrice! Bon comment ça s'attache, pas s'énerver, c'est pourtant pas trop technique une épingle à nourrice! :D

Du coup j'ai fait mon échauffement en trottinant avec mon blouson bien imperméable de montagne, je me sentais bizarre car un peu seule : la plupart des gens couraient en groupe de deux ou trois, voire plus, et les solitaires étaient bien plus affutés que moi! Et je devais avoir l'air un peu cloche à pas trop savoir qui que quoi comment ça se passe une course...

Petite boucle autour de l'étang où l'on passera tout à l'heure, y'a plein de grenouilles qui coassent et je pense à Dephine, si si c'est encore la période des amours pour les batraciens, peut-être qu'elles ne chantent pas au petit matin?

Le parcours faisait donc 2 boucles, mais le départ était décalé d'environ 300m en plus (on ne refaisait donc pas ces 300m la deuxième fois). L'arrivée aussi était décalée, de 100m.

C'est où le départ, m'dame? Ben, vous voyez la ligne rouge sur la route, là?... Ah, d'accord... Bon, suivre le mouvement, se mettre bien derrière pour ne pas gêner les autres. Et c'est partiiii!... ben non! Devant ils sont partis au coup de sifflet qui annonçait juste que le départ serait dans quelques minutes! L'avantage d'être dans les derniers, nous on est pas partis... Attendre que les autres reviennent, hop on se regroupe, pan! Quoi déjà? Mon chrono, où c'est qu'il faut que j'appuie déjà?

Dans ma tête mes coachs crient "pas trop vite"! d'accord, pas trop vite, on laisse filer. Je suis déjà dans les toutes dernières, les premiers 500m je les ferais côte à côte avec un monsieur assez âgé qui a l'air de me prendre un peu pour lièvre (eh si, ça peut nous arriver même à nous!). Mais la première côte arrive tout de suite, attention pas une côte à la Titemarie, non, une gentille côte toute douce et pas longue, immédiatement suivie d'une belle petite descente, où je me force à ne pas accélérer comme beaucoup le font, pour ne pas me griller. Le monsieur m'a lâché dans la côte, mais il va finir la course pas si loin derrière moi, je n'ai pas encore vu les temsp sur internet. Voilà, premier kilomètre, j'ai fait tout comme il fallait, pas trop vite, maintenant il va falloir penser à accélérer un chouia, mais pas trop.

Je commence à dépasser quelques personnes qui n'ont pas des GC comme moi (gentils coachs) ou qui ont oublié leurs conseils, mais pas tellement, je suis assez impressionnée par le niveau des coureurs en fait, même dans les derniers ça gère relativement bien la vitesse.

Le parcours est assez plat, chouette pour débuter (sauf que le peloton est bien loin devant). Je m'empatouille avec mon chrono au niveau du 2e : je vois arriver un autre panneau, écrit 7, j'appuie sur le bouton, puis là je me dis, merde, c'est pour le deuxième tour, c'est décalé. Pas grave, il n'y aura qu'à faire une addition quand j'arriverai à 3, ben voilà, docteur en maths et incapable de faire une addition, je crois que j'ai largement passé 6mn alors que je suis en dessous! -et je ne m'en apercevrais qu'en reprenant mes chronos à la fin de la course! :D Bon, pas grave, encore dans les temps pour moins de 1h05, c'est bien ce que j'avais comme objectif. Des sourires et des merci pour les gens qui nous encouragent, nous les traînards...

On est au niveau de l'étang, ensuite le parcours part vers le parc interdit au public, là où ça grimpe (toujours sans exagération) : peu d'encouragements donc, là on peut-être on en aurait le plus besoin.

Le 5è km arrive : la vache, j'aurais pas pu décider de faire le 5km, moi? il faut encore refaire ce que j'ai déjà fait? J'arrive au niveau de l'embranchement vers l'arrivée, juste le temps de voir le bénévole derrière moi commencer à s'agiter pour l'arrivée du premier (ouf je suis passée avant d'être dépassée!), et je commence le 6ème kilomètre en entendant le chrono du premier : 32'46! Ca m'a indiqué que j'étais dans les temps pour moins de 1h05, et même plus probablement 1h00-1h02 si je tenais le rythme ou si j'arrivais à accélérer un peu : du coup cette pensée a atténué le coup au moral du "ben ils sont arrivés et j'en suis qu'à la moitié!".

Donc, c'est reparti, la petite côte du départ, avec le ravitaillement, je marche pour boire contrairement à ceux devant, c'est voulu (merci Chmat du conseil) mais les gens ont l'air de croire que je craque car ils m'encouragent à repartir! Oui, bon, c'est bon, je bois mon verre, on n'est pas aux pièces, non plus! (si?) je prend le temps de jeter le verre dans les poubelles au lieu de le balancer par terre, ces secondes de marche c'est de la récup pour mieux repartir.

Donc, voilà, un poil plus vite maintenant. Il va falloir tenir encore tous ces kilomètres. Au fur et à mesure je commence à remonter quelques personnes, pas des masse, j'essaie d'avoir un mot ou un sourire d'encouragement à chaque fois, on est dans la même galère...

A l'entrée du parc un blessé traîne la patte, je ne sais pas s'il a fini. Un vieux monsieur ne veut pas se laisser dépasser, il accélère si j'avance, ça me fait sourire. Je le dépasse finalement le long de la côte, mais ce que c'est long, ce que c'est dur, ce neuvième kilomètre! Je ne suis pas sûre que je ne vais pas les finir en marchant... Le monsieur a trouvé une lièvre de son club (je pense), quelqu'un qui était resté en arrière pour tirer des copines, mais qui a encore tout son jus, ils me repassent devant; Ben très bien, je vais esayer de m'accrocher, l'arrivée n'est plus très loin maintenant, c'est le moment de se remplir d'ondes de tortues pour tenir, tenir, pas ralentir, sourir minablement aux bénévoles qui me voient l'air déconfit et m'encouragent "allez c'est la fin!", punaise ces salauds ont mis une côte pour l'arrivée, allez accélérer, un 'tit sourire forcé pour la photo, ca yest je suis arrivée! Regard à mon chrono, ça marque 1h et 12 secondes, allez une-deux secondes en moins car j'ai cafouillé pour l'arrêter, et quelques secondes en moins au départ car j'ai déclenché au coup de feu et pas quand j'ai passé la ligne, punaise je l'ai fait, 1h les tortues, vous y croyez vous? Merci à toutes les tortues, je voudrais pouvoir vous dire tout de suite que ce petirt rêve est accompli grâce à vous!

Ah, on me donne mon classement, rien à péter j'ai gagné, j'ai fait une heure! maintenant, faut décrocher le dossard pour le rendre à la dame qui l'empile sur le tas, si si c'ets très technique les épingles à nourrice, j'avais eu un doute tout à l'heure? Un petit sac avec des produits bio dont l'huie W (c'est organisé par un supermarché bio), une rose pour les dames, maintenant essayer de se faufiler dans la foule pour trouver à boire, à boire, à boire! Et un 'tit carré de chocolat!

Ma cuisse gauche me fait mal, j'ai commencé à sentir une douleur dans la fesse au sixième kilomètre, mais ca a passé à peu près, ou bien j'ai oublié. Maintenant que je suis arrêtée la douleur que j'avais senti la semaine sur le genou droit se rappelle à moi, ça non plus je ne l'ai pas senti en courant. Bon, je trottine doucement jusqu'à la voiture, ça va aider. Etiiirements... A la maison, bain salé, huile W, soupe, yaourt (je ne pourrai pas avaler plus), blog, dodo... enfin dodo, pas si facile, beaucoup de mal à m'endormir!

Aujourd'hui ca fait mal dans les cuisses, mais c'est pas si terrible. ce midi, petit décrassage à la piscine presque vide, du dos en batouillant des jambes et en travaillant les bras...

Allez j'ai été encore longue mais je crois que j'ai encore des choses à raconter sur ce que tout ça m'a inspiré :

Pour les tortues débutantes, il faudrait essayer de choisir sa course : celle-là était facile niveau parcours, mais comme je l'ai dit être tout de suite complètement larguée par le peloton c'est dur à vivre, même quand on s'y attend (donc, au moins se renseigner sur les temps de l'an passé : merci Titemarie! En sachant d'emblée que je serais dans les dernières je n'ai pas cherché à m'accrocher à un rythme qui m'aurait grillée). Pour les femmes, c'est en fait plus dur, car y'a pas à dire, on court moins vite : donc pour nous être tortue ça veut dire systématiquement "loin derrière", n'est-ce pas Marie. Les hommes tortues restent presque tous dans le peloton. Vers la fin, d'accord, mais avec le peloton quand même.

Je crois que j'aurais aimé pouvoir faire cette course "plus cool". Je n'aime pas soufrir! Et les derniers kilomètres étaient durs. La pensée de l'heure m'a fait tenir, mais je crois que "55mn" n'auraient pas le même effet. J'ai tendance à prendre du recul (hélas pas sur tout) et à me dire "eh, ho! Tu vas pas te tuer pour grapiller 2mn". A méditer pour des courses plus longues : je ne tiendrais pas un semi-marathon ou, à plus long terme, un marathon "sur la corde raide" comme ça. Ca veut dire que si je veux en faire un jour (et ca m'attire plus en principe que le 10km), il faudra le préparer avec soin pour être capable de tenir jusqu'à la fin : je ne suis pas capable de nier la douleur de mon corps, de me déchirer, pour arriver au bout.

Même là, j'aurais probablement pu aller plus vite : ou plus exactement, quelqu'un capable de se défoncer en course -et il y en a parmi les tortues!- aurait pu aller plus vite, avec "mon niveau de forme". Mais la course a été désagréable quand je n'ai plus pu sourire vraiment et remercier les gens qui encourageaient...

Je ne sais pas quand sera la prochaine course : je crois que je ne serais pas une fanatique des courses. C'est bien pour me "forcer" à travailler mon allure. A la fin, ca veut dire aussi aller plus vite en endurance. Et pourquoi c'est bien? pour moi, ça signifie surtout que ca permet d'aller plus loin dans le même laps de temps, de voir plus de choses... Et sans souffrir! Vive l'endurance!

Grey turtle

2006-04-23 21:51:53 : Une autre première course le 23 avril 2006 - 5 photos - 20 réactions

Dimanche 23 avril 2006 à 10 heures : la Course de l’Espace à Toulouse. Je ne me suis inscrite hier soir, tergiversant jusqu’au dernier moment à cause de mes petits soucis de santé que vous connaissez.

Le départ est tout près de chez moi mais contrairement à ce que j’avais prévu j’y vais en voiture, et je ne le regretterai pas car il n’y a pas de vestiaire. J’arrive vers 9 heures, surprise de voir déjà autant de monde sur le parking…En fait beaucoup de gens ont attendu le tout dernier moment pour s’inscrire et la file d’attente est très longue.

Le soleil est au rendez-vous avec une belle atmosphère printanière, un temps rêvé pour uns course. Je m’échauffe un peu, puis me refroidis complètement dans la longue file d’attente menant au seul et unique WC accessible, la Cité de l’Espace étant encore fermée au public.

Lorsque je m’approche de l’aire de départ, j’ai la joie de voir que mon mari (malgré son entorse), ma mère et mes enfants sont venus m’encourager.

Les organisateurs annoncent du retard, je vais manger quelques abricots secs et boire un peu avant de me placer dans l’aire de départ…Tout au fond. A ne pas oublier pour les prochaines fois : lunettes de soleil, casquette et crème solaire : on a beau être seulement fin avril, j’ai l’impression de rôtir sur place à cause de la réverbération.

Je commence à discuter avec deux filles inscrites, comme moi, au 5 km, le top départ est donné, nous ne l’avons quasiment pas entendu mais pas de doute : le troupeau est en route ! Un dernier coucou à ma famille tout sourire…C’est fou comme ça fait du bien.

Je me retrouve quasiment tout de suite en dernière position avec un seul credo : ne vas pas trop vite, laisse-les tous partir devant, ce n’est que 5 km mais ce n’est pas une raison pour te cramer d’entrée. Contrairement à Titemarie je ne suis pas suivie par des motards mais par des VTtistes, ce qui est beaucoup moins stressant.

Dans la longue ligne droite que je connais bien, tout en restant à mon rythme, je double quelques personnes qui s’essoufflent alors que nous venons à peine de partir. Je fais mon parcours bien tranquillement (je rappelle que ce circuit passe devant mon bureau et que je le connais par cœur pour le faire en entraînement au moins deux fois par semaine). Vers la fin je discute (je suis la première surprise, c’est moi qui « discute » pendant une course ???) avec quatre filles qui débutent également et que j’ai rattrapées car elles commencent à ralentir leur allure…Mais elles font le 10, elles).

C’est là que nous sommes dépassées par les trois ou quatre premiers du 10. Quel courant d’air ! Les vainqueurs du 5 quant à eux sont revenus sur leurs pas pour encourager les autres.

Allez, une petite accélération, je vois l’arche, et mon mari avec son appareil photo et ça y est, je suis arrivée. Mon chrono affiche 32’04’’, le temps officiel sera forcément un peu supérieur.

Un peu plus tard je rencontre Ulysse au ravito et on discute un bon moment (au fait…Ulysse vous ment, je n’ai pas son chrono exact mais il n’a rien d’une tortue !!!). Vive la tortue d’Arawak sans laquelle je n’aurais jamais osé l’aborder. Nous attendons la remise des prix qui ne pourra avoir lieu en raison d’un problème informatique, lié apparemment au grand nombre de participants (plus de 600 pour une première édition) auquel les organisateurs ne s’attendaient pas. Les résultats devraient être affichés sur le site de la course dans quelques jours. D’après les conversations entendues entre coureurs, il semble qu’il s’agisse d’un parcours rapide (beaucoup de lignes droites et tout plat).

Que dire sinon que je suis ravie et que je trépigne d’impatience en attendant la prochaine ? J’ai adoré l’ambiance, la gentillesse des coureurs, j’ai pris plaisir à courir et je suis encore plus motivée pour poursuivre l’entraînement et pouvoir bientôt faire des dix kilomètres car mon seul regret est que…Bien qu’étant une tortue, je n’ai pas vu le temps passer ! Je ne pense pas pouvoir attendre la Toulousaine (le 2 juillet) avant de récidiver !

Question douleur…Euh…Oui, j’ai eu mal sous les côtes à droite comme d’habitude et j’espère que le médecin va bientôt trouver de quoi ça vient. Mais j’étais tellement « dans la course » que j’ai fait avec. J’espère simplement qu’une fois ce problème réglé j’arriverai à courir un peu plus vite.

Merci à tous de m’avoir lue, ci-dessous quelques photos (merci à mon mari de les avoir prises – sauf celle avec Ulysse), et à ma petite famille pour leurs encouragements.


2006-04-23 20:53:51 : 1h! 1h! 1h! - 4 photos - 17 réactions

Bon, j'ai tué tout le suspens, là... Pas douée la fille (trop fière, quoi!)

Je vais juste faire un CR minimaliste, car, vous savez quoi, suis NAAAAAAAZE... et j'ai envie de prendre du temps pour lire le CR de Titemarie plutôt. Donc, des détails demain...

Allons-y pour les données chiffrées, au cas où je perde le papier d'ici demain :
1er km : 6'31 (j'ai dit tout haut : c'est bien ma fille, je crois que les rares gens à ma hauteur m'ont regardé d'un drôle d'air, lol!)
2e km : 5'50
3e km : 5'55
4e km : 6'01
5e km : 6'15 (ah voui ça montait un peu là, une côte douce mais traître car elle est assez longue, et en plus située sur la partie du parcours inaccesible au public d'ordinaire, donc je ne savais même pas qu'elle existait, lol!)
6e km (2eme boucle : dès le début on entend le haut parleur annoncer l'arrivée des premiers, trop dur...) : 5'53
7e km : 5'46
8e km : 5'49
9e km : 6'11 (ben oui, encore la côte, décalée car le départ était décalé, je m'expliquerai mieux demain si j'ai le courage) Vraiment très dur le 9e km, j'en suis venue à vous maudire pendant quelques instants de m'avoir perfidemment conduite à m'inscrire à c'te @#~#@ de course... Mais vous m'avez aidé à le finir aussi, car je vous entendais presque crier "allez Grey turtle!"
10e km : 5'55 dur dur aussi, la vue de la ligne d'arrivée m'a permis de tirer sur les dernières réserves d'énergie...

Et donc, au final, 1h et un chouia de secondes!

Bon, c'est pas tout ça, mais quand même je suis assez fière, belle régularité à laquelle je ne m'attendais pas du tout. Super contente d'avoir eu la bonne idée avant de tester le compte-tour, c'était vraiment utile pour me booster à chaque kilomètre, t'es dedans, mais oui, encore dedans, vas-y, etc, etc...

Très dur par contre de se retrouver isolée dès le départ avec une poignée de "traînards". Le journal de ce matin disait que le peloton irait vite, ben oui, ça allait vite, et du coup les quelques lambins se retrouvaient quasiment tous seuls, certes (et heureusement) encouragés par des gens sympas (merci encore une fois, sur les derniers kilomètres je crois que mes "merci" étaient assez inaudibles...). Difficile de trouver un lièvre pour s'accrocher, ou pour s'encourager mutuellement. Et ceci déjà pour unchrono que j'estime quand même "raisonnable" pour une débutante. Je n'ai pas encore vu les résultats, mais il y avait très peu de monde derrière moi. Cet isolement fait que d'une certaine façon, je crois "plus dur" de faire 1h00 ou 1h10 que de faire 55mn, où tu es encore avec un certain nombre de gens. Mais ça n'est pas encore pour moi.

Dur dur pour les muscles aussi, j'ai du mal ce soir. Dans les échantillons offerts à la fin, il y avait... de l'huile Welleda! Après un bain d'eau salée (truc de Delphine), un bon massage, des étirements à gogo, ça va un peu mieux, mais demain risque d'être dur...

Bon c'était un peu plus que minimaliste, je me suis laissée entraîner...

Et maintenant les photos!


Grey turtle

2006-04-23 19:50:00 : quand je peux pas courir, ça m'énerve... - 2 photos - 14 réactions

... et voilà le résultat ! en une heure avec les nains dans les pattes. J'extrapole la surface entière en une journée nains-free... grand maxi.
faut pas énerver l'ourse sinon elle tape LOL

2006-04-23 15:36:35 : première course pour titemarie - 10 photos - 26 réactions

Et ben voilà, ma première course de faite ! bah cétait dur !!!!!!
Alors reprenons depuis le début

Bonne nuit, pas eu de souci d’endormissement.
Réveillé a 6h30 (pour 6h45 prévu !!) je me lève : oh mais qu’est ce que c’est que cette douleur au dos ????
Je bouge un peu, je m’étire tout doucement, mais ca part pas. Bon je me dis que la douche m’aidera !
Je déjeune (merci bip bip pour les conseils) du pain d’épices, un thé et des fraises

Je vais me doucher, j’en profite pour m’étirer un peu mais zut la douleur est toujours la ! mais c koi ca !! j’ai du dormir dans une mauvaise position et c un genre de contracture
Ca promet !

8h départ. Mon zom vient avec moi (avec vélo dans le coffre, il rentrera en vélo lui comme ca il aura pas perdu sa journée !!)
arrivée a 9h. retrait des dossards, échauffements (18mn) puis on attend que les courses d’avant se finissent : y’a un 5 km en duo déguisé (voir foto) et une course minime de 5 km aussi. Du coup retard de 10 mn par rapport a heure prévue

C est seulement dans le « sas » de départ que je rencontre Pof 39 qui m’a reconnu grace a mon tee shirt tortue

On papote deux sec et hop coup de pistolet ! mais jétais pas prete moi !!! y’a pas eu de « a vos marques, prêt, partez » !! du coup jétais toute surprise !!
Je me place a l’arrière, selon les bons conseils recus. Je vois devant moi une dame d’un certain age avec un monsieur du meme age aussi, je me dis que je dois rester pas loin d’eux et bien au bout de 2 mn je suis déjà toute seule derrière ! mais ils sont partis bien vite !!!
Je suis déjà a 180 puls soit plus de 90 % ! je me dis mais c pas bien ca !! ils sont fous !!!!
Je ralentis pour revenir a 160 puls, tant pis, je ferai une bonne partie de la course toute seule
Le départ était sur le parking du Cora et on repasse une fois sur la ligne de départ avant de partir pour un autre trajet. J’ai toujours la « mamie » et le « papi » en ligne de mire mais déjà loin devant mais tant que je les vois, je me dis c’est bon !
Je sais pas pourkoi mais je monte tres haut dans les tours alors que j’ai pas l’impression d’aller particulièrement vite !!
Sans doute le stress !!
Je vois la borne 2 km et la, je suis bel et bien toute seule cette fois !!! zuttttt c vraiemnt pas marrant d’autant que j’ai derrière moi 3 motards qui ferment la marche, mon dieu que c pénible ce bruit. Je lui dit de se mettre plus loin car c vraiment pas agréable !! mais bon il est resté trop près a mon gout…

Je continue mon ptit bonhome de chemin, les jambes sont pas mal mais les puls sont x hautes c bizarre. Premier faux plat montant, c un peu dur mais ca va. Puis grande descente, le pied, on croit pouvoir récupérer mais en fait non !

Un peu partout le long de la route (on est dans le village) les gens (qui ont bien vu que je suis la derniere) m’encouragent « allez, bravo madame, c super !! » ca fait plaisir !! car faire la course toute seule c un peu dur moralement !!!!

Km 4 la grosse cote qui était au programme ! oulala ca tire dans les jambes . les commissaires de course m’encouragent aussi. Je crois avoir terminé cette cote car y’a un virage mais non, cétait seulement la partie « facile » de la cote !!! mon dieu !!!!!!
Rebelotte mais plus raide ! là je souffre, j’ai mal, je souffle (190 puls ! soit 100 % !!) et tant bien que mal j’y arrive !! ouff !!!!!

A ce moment là je vois une voiture de presse me dépasser et préparer l’appareil photo, je me dis « oh bah non, ils vont pas prendre la dernière en foto quand meme » !! et ben non, en fait ils allaient prendre la tete de course qui arrivait a pas de géant derrière moi et qui m’a doublé vitesse grand V !! la honte !!! je serai donc sur la foto avec les deux premiers qui se bagarrent la premiere place ! la classe hein ? certains penseront ainsi que je finirai 3e ! lol !!!!!!!!!!

Triste constat : j’ia un tour de retard !!! pffffffffffffffffffff !

Je boucle la premiere boucle et repasse devant la ligne d’arrivée et je prends le ravito ! mais c pas facile de boire dans un verre quand on court !! je ne m’arrete pas car sinon je repars pas !!! je bois comme je peux une ou deux gorgees et balance le reste !!
Me voilà donc a la moitié du parcours pendant que les premiers ont fini !!
Psychologiquement c dur !!!
Je me dis « bon bah tant pis pour les chronos,, tant pis pour les objectifs, maintenant il faut se contenter de finir » car jétais pas bien du tout a la fin de la premeire boucle : je trouve pas le rythme cardiaque, je suis oppresse, je souffle trop et pis surtout je repense aux deux cotes a refaire !!!

Les gens continuent de m’encourager, ca aide malgré tout !!! je refais le faux plat montant, olala il est dur ! la descente par contre passe bien

Grande ligne droit et nous revoila a la premiere partie de la grosse cote !! j’arrive en bas de la cote a déjà 185 puls ! j’y arriverai jamais !!!!!!

Je suis au km huit, j’ai toujours les motos qui me font «ch**** derrière avec le bruit !
Apres mon passage, les commissaires de course enleve au fur et a mesure les cones, ca fait bizarre !

J’arrive a mi cote et la, un commissaire de course se met a courir a mes cotes et a m’encourager ! ohh merci monsieur c trop gentil !
Et la, il va jouer le role de coach !! il gère ma montée, mon souffle il m’encourage, me parle, me dit que c une des plus dures course, surtout en début de saison ! je lui dit, a bout de ouffle que c ma premiere course, il me dit que c génial, que ca va l’faire, que je vais finir dignement !
Je regarde monchrono, je suis dans les temps pour faire mons d’une heure dix comme j’avais fait a l’entrainement !
Ce monsieur m’accompagnera jusqu'au bout !
Jai mal partout, j’ai soif, j’en peux plus.. j’arrive de nouveau sur le parking de cora, la fin, la ligne droite d’arrivee et la tous les gens qui m’encouragent et mon commissaire de course toujours a mes cotés !!
Je lance un sprint a donf, je vois plus rien, je manque de me gameler, je fixe l’arche d’arrivee, ca crie de partout, j’ai des frissons, c trop génial, meme si ca fait mal partout et hop je passe la ligne, en 1h10 ! complètement cramée !!
Je tombe dans les bras du commissaire de course qui me dit un grand et sincère bravo et je le remercie comme je peux, a moitié a l’agonie !!lol !!!!!!!!

Puis ce sont les trois motards qui viennent me serrer la main et me dire bravo aussi !!!!
On me tend une bouteille d’eau et une rose, ca yest j’ai fini, !!

Pof 39 est la a mon arrivée, il m’a meme prise en foto je crois, on parle deux mn et apres je pars marcher un peu car je suis cuite !!!

Je regarde mon polar : j’ai fait 176 puls de moyenne soit 92 % de fMC et mon max est 200 (une nouvelle FCM . jétais actuellement a 190)

Voilà, j’ai fait ma course toute seule tout le long, j’ai jamais rattrapé le papi et la mamie (qui arrivent que 5 mn avant moi).
Je suis décue de ma performance car jétais pas hyper en forme, le parcours était dur et j’en ai vraiment bavé !

Et dire que y’avait un mec qui courrait en prothese et qui a fini bien loin devant moi !!

Je suis cependant contente d’avoir fini ma course, d’avoir vécu une belle ambiance, le support des gens et surtout ce commissaire de course qui m’a aidé sur la fin.

J’ai mal partout, mais je suis contente, malgré la déception d’avoir fini derniere et d’avoir fait plus d’une heure…..

En tout cas j’ai bien pensé a vous pendant que je trimais et ca m’a aidé a pas m’arreter car j’avoue y avoir pensé un moment donné……..

Titemarie

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net